fbpx

Versions numériques

Hors-Séries numériques

VOIR TOUS LES PRODUITS
  • Hors-Série Collection Classics Sebastião Salgado - Édition numérique
    Hors-Série Collection Classics Sebastião Salgado - Édition numérique
    Quickview

    Hors-Série Collection Classics Sebastião Salgado – Édition numérique

    Une lettre d'amour à la nature

    L’équipe de Fisheye est fière d’ouvrir sa nouvelle collection Classic avec Sebastião Salgado, le célèbre photographe qui, depuis plus de quatre décennies, produit une œuvre internationalement reconnue. Autres Amériques, La Main de l’homme, Exodes, ou encore Genesis, son formidable poème hommage aux origines de la planète (que vous pouvez découvrir à La Sucrière, à Lyon, jusqu’au 10 mai 2020, et dans les pages de ce hors-série), sont autant de fresques photographiques qui font prendre conscience des mutations de notre monde. L’urgence écologique, qui se manifeste aujourd’hui à travers de nombreuses catastrophes, était déjà dans plusieurs de ses travaux, comme dans la création de l’Instituto Terra en 1998 qui a permis de planter plus de 2,7 millions d’arbres au Brésil. Ses images vues aux quatre coins du globe – grâce aux expositions et aux livres conçus par sa femme Lélia Wanick Salgado – ont également inspiré le métier de photographe à des générations de jeunes gens. Et si Fisheye reste principalement orienté vers la photographie émergente et les nouvelles écritures, nous n’en demeurons pas moins attentifs à l’histoire du médium et à ses figures marquantes qui jalonnent son histoire. Certains, comme Sebastião Salgado, sont même devenus des académiciens. Des véritables immortels. Des classics !
    6,00
  • Hors-Série #6 - Édition numérique
    Quickview

    Hors-Série #6 – Édition numérique

    Arles, 50 ans de rencontres

    Cinquante ans de mariage entre la photo, Arles et le reste du monde, cela mérite un anniversaire exceptionnel. À 50 ans, les noces sont d’or, ce qui peut sembler un peu banal ou entendu. Mais ce qui se passe à Arles depuis cinquante ans n’a rien de banal ou d’entendu. Qui aurait imaginé qu’une ville empreinte des tourments post-industriels, envahie de moustiques et loin des circuits habituels de la Provence glamour, devienne la capitale mondiale de la photographie ? Une évidence désormais, qui s’est forgée à l’ombre de la place du Forum, été après été, rosé après rosé, pour devenir aujourd’hui un rendez-vous incontournable qui attire photographes, scénographes, éditeurs, collectionneurs, conservateurs et tous les curieux d’une image en évolution. Arles a consacré la photographie comme un art, et plus encore que le média, les Rencontres ont distingué les femmes et les hommes qui lui ont donné vie. C’est par le prisme de l’humain que nous avons choisi de conter cinquante ans de bouleversements, de prises de risques et de débats passionnés. Les Rencontres, dans le regard des acteurs qui les ont façonnées, vécues. Tels des archéologues, nous sommes allés en quête d’images, de témoignages et du sens caché d’une histoire en mouvement. Ce hors-série vous sera évidemment utile cet été pour approfondir votre lecture de cette 50e édition des Rencontres, mais c’est aussi un momentum qui aura encore toute sa valeur dans quelques années. Cela nous semblait logique de réaliser un magazine papier à l’occasion de cet anniversaire, car Arles a consacré la photographie sur support papier à travers les tirages et les livres. Certes, de nouvelles formes d’images apparaissent au sein des Rencontres, comme le très remarqué VR Arles festival, dédié aux projets immersifs, mais le papier occupe une place à part à Arles. Ce hors-série interroge aussi la relation particulière et intime que nous entretenons aux Rencontres. Fisheye y trouve sa genèse et a décidé d’embrasser un peu plus ce destin en y installant de manière permanente une galerie. Les Rencontres, comme le dit Sam Stourdzé, directeur de la manifestation, sont « un bien commun dont il faut prendre soin ». C’est aussi un terreau fertile qui a permis l’émergence de la Fondation Vincent Van Gogh, la Fondation Luma, les Voies Off, bientôt la Fondation Lee Ufan, et bien d’autres choses encore. Cette ressource doit être conservée pour le futur.
    5,00
  • Hors-Série #5 - Édition numérique
    Hors-Série #5 - Édition numérique
    Quickview

    Hors-Série #5 – Édition numérique

    Champ des possibles

    Consacrer un hors-série aux diplômés des écoles photo du monde entier… C’est le projet que nous avons décidé de mener, car il met à l’honneur la liberté de créer. Le diplôme de fin d’études, spécialement dans une école photo, est un moment de création intense. L’artiste photographe en devenir n’aura plus vraiment le loisir de consacrer six mois à un projet sans autre pression que celle de l’inventivité et de la qualité. C’est cet instant de grâce que nous avons traqué, parmi les centaines de dossiers envoyés par des élèves de la promotion 2018. Plus de cent écoles photo ont répondu à l’appel international, mais nous avons choisi de vous présenter une trentaine de travaux qui représentent le meilleur de la création actuelle. Disloquant les frontières mêmes de l’esthétique, ces jeunes auteurs cherchent à dépasser le champ des possibles et à inventer une nouvelle manière de penser l’image. À Fisheye, nous sommes plus que jamais attentifs aux formes émergentes de la photographie. Quoi de plus intense qu’une image qui sort du lot, là où tout semble avoir déjà été exploré ou montré. Repousser les limites : voici l’ambition de ce hors-série qui se veut un observatoire annuel des évolutions de la formation et de la création photo.
    5,00
  • Hors-Série #4 - Édition numérique
    Hors-Série #4 - Édition numérique
    Quickview

    Hors-Série #4 – Édition numérique

    Immersion dans le monde virtuel des artistes

    Depuis six ans déjà, la réalité virtuelle est devenue un nom familier qui transcende notre vision des possibles pour ceux qui ont pu l’essayer. Une petite révolution qu’on peut rapprocher de l'éclosion d’Internet dans les années 1990. Cette fois-ci aussi, l’engouement est massif, comme le sont les investissements et les promesses technologiques sidérantes. Mais à quoi ça sert la réalité virtuelle exactement ? Là, ce sont les artistes qui, selon nous, offrent la meilleure réponse : ce sont eux qui explorent avec appétit les possibilités expressives d’un médium tout entier tourné vers la sensation et l’immersion. Quoi de plus normal pour eux qui sont habitués à chercher, dans leur sensibilité et leur histoire, le matériau de perceptions intenses. Loin des sensations gratuites des montagnes russes ou des zombies, il existe une autre réalité virtuelle qui réenchante nos perspectives, génère de la poésie et élargit le champ de nos possibles.
    5,00
  • Hors-Série #3 - Édition numérique
    Hors-Série #3 - Édition numérique
    Quickview

    Hors-Série #3 – Édition numérique

    Femmes photographes, une sous-exposition manifeste

    Les femmes photographes sont partout : dans la mode, le photojournalisme, la photo documentaire, les approches plasticiennes… Pourtant, quand on y regarde de plus près, quand on commence à les compter, dans les festivals, les expositions, les publications, les prix, sur le marché de l’art, la parité n’est pas au rendez-vous, et même bien pire que cela. Quand nous avons commencé à enquêter sur cette question, les chiffres nous ont étonnés, et nous avons décidé de leur donner une large place dans ce hors-série. Parce que les impressions diffuses que l’on peut avoir ont besoin de faits indiscutables pour lever toute ambiguïté. On lira aussi avec des témoignages de femmes que la situation est encore difficile pour nombre d’entre elles, même si les prises de position de certains acteurs de la photo donnent l’impression que les choses commencent à bouger. Un sentiment perceptible à l’étranger, comme le soulignent les dernières publications d’Aperture et du British Journal of Photography consacrées au féminisme. Ou dans nos échanges quotidiens avec des femmes qui revendiquent une égalité de traitement pour être perçues avant tout comme photographes. Ce qui était à l’origine un dossier s’est transformé, au cours des discussions, en hors-série. Toute la rédaction de Fisheye, principalement féminine, et les collaboratrices extérieures se sont mobilisées pour mener à bien ce numéro. Nous n’avons pas ici la prétention de faire le tour de la question, ni de donner de leçon à quiconque, mais nous pensons qu’une prise de conscience est aujourd’hui nécessaire pour que les choses changent. C’est tout le sens de ce numéro. Un numéro précédé d’un manifeste qui dresse un état des lieux et revendique des changements concrets. C’est à vous désormais de vous en emparer en le diffusant, en débattant de cette question et en faisant bouger les choses à votre niveau. La réponse n’est pas unique, elle est collective, elle est quotidienne, elle est pérenne, et elle est structurelle. Désormais, nous ne pourrons plus dire « je ne savais pas ».
    3,00
  • Hors-Série #2 - Édition numérique
    Hors-Série #2 - Édition numérique
    Quickview

    Hors-Série #2 – Édition numérique

    No Color

    Ce deuxième hors-série de Fisheye ne ressemble en rien au premier numéro consacré l’an dernier à Théo Gosselin et à sa bande de photographes. Entièrement dévolu au noir et blanc, sous ses aspects techniques et esthétiques, vous y trouverez différentes thématiques étudiées par Sylvie Hugues et Jean-Christophe Béchet, ex-responsables du magazine Réponses Photo, à qui nous avons confié la rédaction en chef de ce numéro. Des approches des « grands maîtres » de la photo comme Paul Strand, Otto Steinert, Ansel Adams, W. Eugene Smith et Sebastião Salgado, à l’exploration des travaux de Luis Baylón, Bernard Cantié et Éric Bouvet, en passant par la découverte de jeunes talents comme Yusuf Sevinçli et Erwan Morère, représentés par la galerie Les Filles du Calvaire, sans oublier une enquête sur les traces de Vivian Maier dans le Champsaur, c’est à un voyage inédit dans le monde de la photographie noir et blanc que nous vous invitons ici. Un rendez-vous sur la planète No color qui fait un pas de côté par rapport à la ligne éditoriale de Fisheye. Une manière d’explorer les différentes facettes de la photographie à travers les spécificités du noir et blanc, son rapport au numérique, et plus largement sur son insolente vitalité. Cette carte blanche donnée en toute liberté à Sylvie Hugues et Jean-Christophe Béchet nous permet de découvrir certains photographes que nous n’aurions pas publiés. Et c’est justement parce que Fisheye souhaite garder un regard le plus large possible sur la création photographique que nous sommes heureux de vous proposer cette balade, forcément haute en couleur.
    5,00
  • Hors-Série #1 - Édition numérique
    Hors-Série #1 - Édition numérique
    Quickview

    Hors-Série #1 – Édition numérique

    Bande de photographes ! Théo Gosselin, Cédric Jeber & friends

    Pour le premier hors-série de Fisheye, nous avons décidé de nous rapprocher de l’univers du livre en agrandissant le format, en augmentant la qualité du papier et surtout en faisant plus de place aux photos. Et naturellement, nous avons pensé à Théo Gosselin, qui a réalisé la première couverture de Fisheye et qui est aussi authentique qu’inconscient, aussi jeune que talentueux. En apprenant à mieux le connaître, nous avons vite compris que l’amitié, le groupe, la tribu faisait partie de sa vie et de son œuvre. En plus de ces images inédites, nous avons demandé à Théo et à son ami Cédric Jereb d’inviter leurs compagnons de route pour choisir des portfolios, écrire des textes les concernant et avoir un œil de rédacteur en chef. Ils ont joué le jeu, passant pas mal de temps dans nos locaux. Nous nous sommes parfois arraché les cheveux face à leur légèreté et leur manière de ne pas prendre les choses au sérieux, mais nous avons aussi beaucoup ri. Théo, Cédric et leurs amis sont authentiques. Ils partent en voyage pour vivre des expériences autant que pour faire des images, l’un ne va pas sans l’autre. Au fur et à mesure de ces pages, vous allez découvrir une bande d’amis qui raconte l’air du temps avec d’autant plus de vérité qu’elle est inconsciente. Et si, au bout de cette virée en images, vous n’avez pas envie de monter dans le van avec Alina, Maud, Mercedes, Tamara, Brice, Mani, Cédric et Théo, c’est que la liberté n’a plus de prise sur vous. Un cadeau idéal pour Noël pour s’évader avec style.
    5,00

Fisheye Magazine numériques

VOIR TOUS LES PRODUITS
  • Fisheye Magazine 47
    Fisheye Magazine 47
    Quickview

    Fisheye Magazine #47 – Édition numérique

    Faut-il faire une école photo ?

    Devenir photographe recouvre une grande diversité de situations. De la photographie appliquée à la photographie d’auteur, de la publicité à la mode en passant par le photoreportage, le monde de l’art ou l’édition, il y a toute une galaxie de métiers pour travailler dans la photo. Est-il nécessaire de passer par une école pour arriver à ses fins ? Qu’elles sont les autres voies possibles ? Les stages ? La formation professionnelle ? L’apprentissage ? L’assistanat ? Les réseaux sociaux ? Une enquête qui donne la parole à plus d’une vingtaine d’acteurs du milieu, dont la moitié de photographes.
    3,00
  • Fisheye Magazine 46
    Fisheye Magazine 46
    Quickview

    Fisheye Magazine #46 – Édition numérique

    Restons créatifs !

    Photographe, écrivain, plasticien, dessinateur, graphiste, designer, chorégraphe, metteur en scène… Onze créateurs contemporains de plusieurs générations retracent leur processus créatif en livrant au passage leurs recommandations aux jeunes artistes. Sortez de votre zone de confort ! Prenez des risques : Expérimentez ! Explorez ! Travaillez avec intensité ! Composez avec vos intuitions ! Soyez radicaux ! Cherchez l’inspiration dans votre quotidien ! Tirez les leçons de vos échecs ! Creusez ce qui est en vous ! Retrouvez une liberté d’esprit ! Nourrissez-vous des œuvres d’autres artistes ! Laissez-vous guider par vos rêveries ! Révoltez-vous !… Autant de pistes à expérimenter pour trouver votre propre voie.
    3,00
  • Fisheye Magazine 45
    Fisheye Magazine 45
    Quickview

    Fisheye Magazine #45 – Édition numérique

    Les arpenteurs de paysages

    Utilisant les techniques de la photographie argentique ou numérique, mobilisant des algorithmes d’intelligence artificielle ou ayant recours à des manipulations physiques, une dizaine de photographes contemporains proposent leur vision du paysage, un des genres les plus traditionnels des modes représentation. Nourris par des siècles d’images, ces arpenteurs du paysage explorent notre connexion au monde, notre relation au sublime ou aux territoires en lutte en escaladant les montagnes ou en s’immergeant dans les océans. Associant fiction, sciences et arts plastiques, leurs investigations poétiques questionnent notre espace et nos manières de l’habiter.
    3,00
  • Fisheye Magazine 44
    Fisheye Magazine 44
    Quickview

    Fisheye Magazine #44 – Édition numérique

    Les femmes photographes sortent de l’ombre

    Après notre hors-série sur les femmes photographes en 2017, et le dossier publié il y a deux ans sur les 10 femmes qui font la photo en France, Fisheye revient une nouvelle fois sur le manque de visibilité des femmes dans le 8e art. La prise de conscience de cette sous-exposition commence à être reconnue, comme l’atteste Une Histoire mondiale des femmes photographes, que viennent de publier les éditions Textuel dont nous rendons compte dans ce dossier. Mais le chemin est encore long. C’est ce que souligne une étude commanditée par le ministère de la Culture, dont nous publions les chiffres ici. L’institution a également pris l’initiative, avec Paris Photo, d’organiser un parcours numérique dans le cadre de la politique qu’elle mène en faveur de la visibilité des femmes photographes. Cette plateforme, ellesxparisphoto.com, rassemble ainsi près de 40 femmes, jeunes, confirmées, peu connues ou ayant marqué l’histoire de la photographie. Fiches biographiques, entretiens et vidéos permettent de revenir sur leurs engagements.
    3,00
  • Fisheye Magazine 43
    Fisheye Magazine 43
    Quickview

    Fisheye Magazine #43 – Édition numérique

    Spiritualités, explorations au-delà du visible

    Ouvrir le champ du mystique, de la spiritualité et du religieux, c’est interroger notre rapport au réel. Se demander si l’immatériel prend corps au-delà de nos connaissances scientifiques actuelles. La recherche de la lumière, cette composante à l’origine de la photographie, entraîne parfois les artistes sur des chemins aventureux, à la poursuite de mondes peuplés de chimères et de spectres qu’alimentent des croyances en tout genre. Sur la route des chamanes ou du vaudou, de l’islam au judaïsme en passant par la vie des saints ou celles des morts, la douzaine d’auteurs réunis dans ce dossier tentent de se connecter à d’autres univers. Des incursions troublantes où les vues deviennent visions.
    3,00
  • Fisheye Magazine #42 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #42 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #42 – Édition numérique

    Sexe, un air de liberté

    Depuis sept ans que Fisheye existe, après une cinquantaine de publications en comptant les hors-séries, nous n’avions pas encore franchi le pas. Est-ce « l’âge de raison » qui nous libère de cet interdit ? Ou faut-il plus simplement y voir une évidence : le sexe nous concerne toutes et tous, et les photographes s’y frottent depuis longtemps avec peut-être plus de liberté. Le sexe, cet objet de désir, est au cœur des pratiques de certains auteurs, comme Antoine D’Agata, qui nous a accordé une précieuse interview. Nous voulions essayer de tordre le cou au stéréotype du genre et nous interroger sur ce qui lie l’image à la sexualité, au-delà de la pornographie. Inclusif, dérangeant et joyeux, ce dossier vous surprendra. Se mettre à nu, c’est un peu ce que nous impose l’époque afin de se renouveler, et laisser derrière nous le fardeau de nos préjugés pour se réinventer.
    3,00
  • Fisheye Magazine #41 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #41 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #41 – Édition numérique

    Festival Circulation(s), 10 ans de découvertes

    Le festival Circulation(s) célèbre aujourd’hui sa 10e édition. Dix ans à défricher la jeune photographie européenne, ses émergences, ses expérimentations, ses aventures. Un itinéraire que nous avons souvent accompagné dans les pages de notre magazine, tant nos sensibilités sont proches. Nombreux sont les artistes qu’on a ainsi pu voir accrochés sur les cimaises du festival et publiés dans les pages de Fisheye. Nul hasard dans ce compagnonnage, comme en témoigne le portrait que nous avions déjà consacré à sa flamboyante fondatrice, Marion Hislen, en septembre 2015, qui revient ici dans un long entretien sur cette belle histoire. Ce dossier nous donne aussi l’occasion de dérouler un panorama en images de cette décennie et de recueillir les paroles de quelques-uns des 500 auteurs découverts par l’équipe de Fetart, l’association à l’origine de cette manifestation.
    3,00
  • Fisheye Magazine #40 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #40 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #40 – Édition numérique

    Contes d’hiver

    « La haine, c’est l’hiver du cœur », écrivait Victor Hugo dans Les Contemplations. Ainsi, l’hiver est rarement associé à une période positive. La littérature déborde d’attente languissante du printemps, saison du renouveau, de l’amour et de la vie. L’hiver se voit affublé de la mort, de la tristesse et du froid. Pourtant, diable que l’hiver est beau, intrigant, inattendu, et riche visuellement. En nous penchant sur ce thème, nous n’imaginions pas trouver un tel emballement pictural avec des auteurs qui embrassent l’hiver avec passion pour nous retranscrire ses mystères. Tels des conteurs, ils écrivent une nouvelle grammaire de l’image qui se glisse dans les recoins de notre imagination. On plonge dans le grand blanc, surnaturel et incroyablement envoûtant, comme on s’abandonne à une substance illicite, la peur au ventre mais le cœur exalté. Plus qu’une sémantique, ce dossier est un sentiment, une conviction, un grimoire qui recèle des formules magiques que seuls le lâcher-prise et l’acceptation de la rêverie permettront de décrypter.
    3,00
  • Fisheye Magazine #39 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #39 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #39 – Édition numérique

    Écologie, les auteurs au chevet d’un monde à la dérive

    Les photographes sont obligés d’aller sur le terrain pour réaliser leurs images. Toujours aux premières loges, ils connaissent le monde mieux que nous. C’est sans doute la raison pour laquelle nombre d’entre eux ont pris conscience – bien avant que l’écologie devienne une « tendance » – des problèmes environnementaux qui menacent notre planète. C’est probablement aussi pour cela qu’ils se sont engagés sur la question de l’eau, du dérèglement climatique, de la destruction de la biodiversité, des problèmes de pollution, de la disparition des forêts, des aberrations consuméristes et énergivores… Ils se sont faits lanceurs d’alerte par des images qui nous interpellent par leur beauté, leur horreur ou leur inquiétante étrangeté. Sans nourrir beaucoup d’illusion sur la capacité des photos à changer le monde, ils poursuivent, ils insistent, ils s’acharnent à inventer de nouvelles formes d’images qui nous surprennent et nous donnent à penser.
    3,00
  • Fisheye Magazine #38 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #38 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #38 – Édition numérique

    Mode, la nouvelle ère

    Depuis plus d’un siècle, les photographies imprimées sur papier glacé ne font pas seulement la chronique des tendances de la mode, elles reflètent aussi les changements culturels qui traversent la société. Faisant l’éloge du vêtement pour susciter le désir et encourager l’achat, l’histoire de la photographie de mode est marquée par nombre de révolutions déclenchées par des photographes, des directeurs artistiques ou des magazines. Autant de sismographes enregistrant les frémissements de chaque décennie. Simple marché de niche à son origine, cette photographie est devenue un acteur déterminant de la culture de consommation de masse. L’arrivée du numérique, avec ses outils accessibles et ses modes de diffusion élargis, a donné lieu à de nouvelles pratiques pour toute une génération d’auteurs. Ces derniers, plus libres et décomplexés que leurs aînés, laissent libre cours à leurs questionnements sur le genre, l’identité et à leurs univers personnels qu’ils expriment loin des règles convenues de la célébration du vêtement. Cette singularité et cette liberté de ton font l’intérêt de ces auteurs qui redessinent les contours de la photographie de mode aujourd’hui.
    3,00
  • Fisheye Magazine #37 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #37 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #37 – Édition numérique

    Le goût des auteurs : 10 coups de cœur de photographes

    Depuis six ans, les équipes de Fisheye défendent une politique des auteurs - une notion héritée du 7e art que critiques et réalisateurs de la Nouvelle Vague revendiquent haut et fort. Les photographes sont aussi des auteurs, et nous souhaitons leur rendre hommage une nouvelle fois dans un dossier exceptionnel de 60 pages qui fait la part belle à l'image. Les dix artistes que nous publions ici ont, pour la plupart, déjà trouvé leur place dans notre magazine, sur notre site Internet ou sur les murs de notre galerie. Nous continuons à suivre leur travail et à les soutenir, car ils sont la ligne de force de nos activités. Ce sont ces femmes et ces hommes qui, à travers leur regard, nous donnent une autre vision du monde. Ils sont la matière même de ces pages, et sans leur créativité et leur fidélité, nous ne serions pas là aujourd'hui.
    3,00
  • Fisheye Magazine #36 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #36 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #36 – Édition numérique

    Le noir et blanc réinventé

    On le croyait obsolète, désuet, réservé aux nostalgiques… il n’en est rien ! Le retour de l’argentique, le goût pour les procédés anciens, le désir d’expressivité, le renouvellement d’un certain classicisme, ou son inscription dans des démarches contemporaines constituent autant de voies que les photographes défrichent pour réinventer le noir et blanc. Évanescent et puissant, épique et onirique, précis et vaporeux, le monochrome permet un large champ des possibles, du reportage à l’art en passant par la mode ou le portrait. Il aimante nos likes sur Instagram, et constitue la majorité des ventes dans les foires de photographie contemporaine majeures. Il permet de se concentrer sur l’essentiel et d’échapper à la distraction, souvent marketing, des couleurs. Le cadre, la lumière, le sujet, la matière. Surtout la matière. Le noir et blanc porte un substrat physique dans son essence même. Du sel d’argent au charbon, la profondeur des noirs nous subjugue toujours autant. En explorant ce thème rebattu, Fisheye n’a évidemment pas choisi une voie classique ou attendue. En réunissant des auteurs contemporains autour de leur pratique, nous avons dessiné une carte qui permet de naviguer dans ce monde à part.
    3,00
  • Fisheye Magazine #35 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #35 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #35 – Édition numérique

    Amérique latine, Révolution permanente

    Difficile de mettre dans le même sac les dix-huit pays qui constituent ce que l’on nomme « Amérique latine ». Cette appellation trouve son origine dans les langues parlées dans cette partie du Nouveau Monde : espagnol, portugais – et français, en comptant Haïti. Une vision postcoloniale qui est fortement remise en cause par toute une génération de photographes, comme le rappelle la partie historique de ce dossier. La création photographique contemporaine conserve en grande partie une dimension politique et sociale. Les photographes latino-américains témoignent avec force des différentes convulsions qui soulèvent leur continent depuis plusieurs années, et leurs productions s’incarnent fréquemment dans des éditions originales, comme le démontre notre enquête sur les fotolibros. Sans avoir la prétention d’être exhaustive sur un continent si vaste et des pratiques aussi diverses, l’équipe de Fisheye s’est mobilisée pour vous proposer une sélection de onze auteurs qui nous ont paru emblématiques de cette nouvelle génération d’artistes.
    3,00
  • Fisheye Magazine #34 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #34 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #34 – Édition numérique

    Correspondances, photographes & écrivains se répondent

    Pour réaliser ce dossier, nous avons sollicité de nombreux auteurs pour qu’ils nous livrent leur éclairage, leur regard et leurs mots sur ce jeu de miroir entre image et littérature. Les écrivains Arnaud Cathrine, Anne-Marie Garat, Christian Garcin et Dominique Fabre ont réagi chacun à leur manière devant une photo que nous leur avons proposée. De même que nous avons interrogé plusieurs photographes sur leur rapport à la littérature à partir de leurs images. Certains auteurs sont difficiles à classer tant leurs productions oscillent entre les deux écritures. Patrick Bard, photographe-écrivain-voyageur, nous explique ainsi comment l’œuvre de Nicolas Bouvier a nourri ses pratiques ; Amaury da Cunha nous propose, lui, un portfolio de ses nouvelles images mises en regard avec ses textes ; enfin Franck Courtès évoque comment son parcours de portraitiste a basculé du côté de l’écrit pour le conduire à publier plusieurs romans, dont La Dernière Photo en 2018.
    3,00
  • Fisheye Magazine #33 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #33 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #33 – Édition numérique

    Les femmes qui font la photo

    Existe-t-il un regard de femme ? Faut-il imposer des quotas pour compenser la sous-exposition des femmes photographes dans les manifestations culturelles, alors qu’elles sont majoritaires à la sortie des écoles photo. Doit-on mettre en place une discrimination positive ? Autant de questions auxquelles répondent une dizaine de femmes engagées dans le milieu de la photo aujourd’hui, en France. Elles sont curatrices indépendantes, galeristes, éditrice photo, responsable au ministère de la Culture… Leurs points de vue permettent d’aborder avec finesse des sujets qui traversent actuellement le milieu de la photographie, et qui seront développés lors de plusieurs tables rondes de Paris Photo, entre autres.
    3,00
  • Fisheye Magazine #32 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #32 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #32 – Édition numérique

    Fake news, la fabrique du réel

    Le dossier de cette rentrée est consacré aux différentes manières de construire des images, et à leurs différents régimes de vérité. Avec, d’une part, les photos délibérément manipulées à des buts de propagande, et d’autre part, des travaux d’artistes qui empruntent les chemins de la mise en scène ou de la fiction pour révéler des réalités qui ne se laissent pas facilement approcher. Analyses et approches subjectives tentent de nous éclairer.
    3,00
  • Fisheye Magazine #31 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #31 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #31 – Édition numérique

    Dossier Rencontres d’Arles

    Pour ce dossier spécial de 30 pages sur le grand rendez-vous photo de l’été, nous avons sélectionné une quinzaine d’expositions, quelques pépites du off, sans oublier le festival de réalité virtuelle et la rétrospective de Delphine Diallo organisés par les équipes de Fisheye. Vous trouverez également quelques bonnes adresses pour grignoter entre deux expos ou prendre un verre : une belle occasion de célébrer le 5e anniversaire de votre magazine préféré !
    3,00
  • Fisheye Magazine #30 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #30 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #30 – Édition numérique

    Photographie sociale, pratiques militantes

    Plus que des photojournalistes qui répondent aux commandes de la presse, les acteurs de la photographie sociale font de leur pratique un choix de vie, qui est aussi un choix politique. Avec de nouvelles écritures pour réveiller nos consciences. Une photographie d’engagement qui renouvelle les approches classiques du photoreportage pour faire bouger les lignes. Les auteurs présentés dans ce dossier nous proposent de regarder ce qu’on ne voit pas, ce qu’on ne veut pas voir, ce qu’on ne peut plus voir.
    3,00
  • Fisheye Magazine #29 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #29 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #29 – Édition numérique

    Corps en liberté

    Les photographes ont toujours eu affaire au corps. Le leur, comme celui des personnes qui passent devant leur objectif. La représentation qu’en font les auteurs publiés dans ce dossier – corps sauvage, modèle ou politique – ne fait qu’élargir le champ des libertés. Liberté d’en disposer, liberté de le préserver, liberté d’en faire un territoire de pensée, liberté de ne pas répondre aux diktats de la société, ou liberté de l’afficher à la face du monde.
    3,00
  • Fisheye Magazine #28 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #28 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #28 – Édition numérique

    Chine en transition

    C’est à une véritable exploration que vous invite notre dossier consacré à la création photographique en Chine. En plus d’un reportage qui nous a entraînés à Lianzhou pour découvrir le premier musée public de photographie, à Xiamen pour la seconde édition du Jimei x Arles International Photo Festival, et à Hong Kong pour visiter les nouvelles galeries, vous trouverez de nombreux portfolios et analyses pour comprendre les raisons de cette effervescence. Les photographes chinois témoignent des mutations de leur pays à travers leurs regards et leurs expérimentations, utilisant tour à tour l’image documentaire, la mise en scène, la performance, l’image vernaculaire, la vidéo ou les mondes virtuels.
    3,00
  • Fisheye Magazine #27 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #27 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #27 – Édition numérique

    Édition, une nouvelle génération tourne la page

    Le monde de l’édition photo est en plein bouleversement. Une nouvelle génération d’éditeurs indépendants bouscule les habitudes. Privilégiant la production de livres-objets confectionnés avec des graphistes inventifs, ils renouent avec une audace éditoriale qu’on croyait disparue. Ces nouveaux acteurs prennent acte des difficultés du marché et mettent à profit les nouveaux outils de fabrication et de diffusion pour développer des ouvrages créatifs où s’inventent les écritures de demain. Plongée dans ce laboratoire de la photographie au travers d’une dizaine d’éditeurs de cette nouvelle vague.
    3,00
  • Fisheye Magazine #26 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #26 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #26 – Édition numérique

    Photographie & Architecture, nouvelles perspectives

    Les architectes se rêvent photographes et inversement. Chacun se regarde avec envie et les collaborations donnent souvent des projets assez fusionnels. Le destin du premier et celui du huitième art se croisent aussi sur la montée en puissance de la notion de collectif, bousculant l’image de l’individu créateur qui régnait jusque-là en maître. Utilisation de la lumière, patrimoine, mémoire commune : les points de rapprochement se déclinent à l’infini entre ces deux cousins. Un dossier à grignoter sans modération dans lequel pourraient se cacher, entre les lignes, images 3D et maquettes.
    3,00
  • Fisheye Magazine #25 - Édition numérique
    Fisheye Magazine #25 - Édition numérique
    Quickview

    Fisheye Magazine #25 – Édition numérique

    Spécial Arles - Faites de belles rencontres

    Pour le 4e anniversaire de Fisheye, la rédaction vous a mijoté un numéro généreux de 140 pages avec un dossier sur les Rencontres d’Arles qui fait le point sur les expositions à ne pas manquer : que ce soient les points forts sur la Colombie et l’Iran, le programme de la Fisheye Gallery qui prend ses quartiers d’été dans le Sud, ou encore le VR Arles Festival qui passe à la vitesse supérieure avec une vingtaine de films diffusés pendant deux mois. Vous y trouverez aussi l’étonnante histoire d’Isabelle Mège, la femme aux 140 portraits ; un portfolio sur Generation Wealth de Lauren Greenfield, une enquête de vingt-cinq ans sur la société consumériste ; la politique en mode paillettes par l’agence Myop ; le dernier travail de Valérie Belin ; ou encore le portrait d’Agnès b. à l’occasion de la présentation de sa collection photo à Avignon. Sans oublier nos pages jeux, musique, labo, vidéo, Tumblr… entre autres.
    3,00

Suivez l'actualité Fisheye