fbpx

Christine Spengler

Filtres

Showing all 8 results

Departments

Price Filter

8 products

Christine Spengler (Vichy 1945), est une photographe française élevée à Madrid suite au divorce de ses parents. Dès l’âge de sept ans sa Tante Marcèle l’emmène deux fois par semaines au musée du Prado, son oncle Louis à la corrida. Plus tard, elle étudie la littérature au lycée français pour devenir écrivain.
En 1970, elle découvre sa vocation de correspondante de guerre lors d’un voyage au Tchad avec son jeune frère Eric. Elle décide alors d’apprendre son métier sur le terrain « pour devenir correspondante de guerre et témoigner des causes justes ». Armée de son seul Nikon et d’un objectif grand angle 28 mm, elle témoignera pendant des années en noir et blanc du deuil du monde sur tout les terrains de guerre : Irlande du Nord (1972), Vietnam (1973), Cambodge (1975), Sahara occidental (1976), Iran (1979), Nicaragua (1981), Salvador (1981), Liban (1982), Afghanistan (1997), Irak (2003)…

Ses photos dramatiques, dénuées de sensationnalisme feront le tour du monde et seront publiées dans les plus grands magazines. Sa condition de femme, brune de surcroît, lui permit de cacher son appareil photo sous son voile, et de prendre des clichés interdits aux hommes dans l’Iran de Khomeiny (1979), dans l’Afghanistan des talibans (1997).

En 1998, Christine Spengler reçoit le prix Scam. En 2002, elle est nommée « Femme de l’année » à Bruxelles. En 2009 elle reçoit de la légion d’honneur : « Je félicite la combattante qui a toujours su voir et photographier l’espoir au milieu des ruines », dit d’elle le ministre de la culture M. Renaud Donnedieu de Vabres.

A chaque retour de reportage, pour exorciser la douleur des guerres elle réalise des photomontages baroques et colorés inspirés par le musée du Prado et par sa mère Huguette Spengler l’artiste surréaliste.

Christine Spengler qui vit entre Paris et Madrid continue de travailler, ses photographies sont exposées dans de grands musées : le musée de l’Elysée de Lausanne en 1983, la MEP (Maison Européenne de la Photographie) en 2016, le musée de la photographie Charles Nègres à Nice en 2019 et le Musée de la Libération de Paris en 2022.

  • 3 500,00
    Quickview

    L’amante aux seins nus (turquoise), Christine Spengler

    L'Amante aux seins nus (turquoise) est une oeuvre réalisée en 1988 par Christine Spengler. A la frontière de l'intime et de l'extime, la photographie donne à voir la sensualité d'une femme anonyme dont on croirait le portrait retrouvé dans un tiroir. Ce dernier est décoré de tissus et bijoux, rappelant la flamboyance des ornementations hispaniques.
    3 500,00
    3 500,00
  • 3 500,00
    Quickview

    Christ aux piments, Christine Spengler

    Le Christ aux piments est un photomontage réalisé en 1999 par Christine Spengler. La figure du Christ est paré d'un collier de piments, rappelant dans sa forme la couronne d'épines. Les matières l'entourant (cactus, oursin) l'évoquent également. L'enluminure plastique telle que pratiquée par l'artiste est par là une invitation au sacré autant qu'une réappropriation de son caractère.
    3 500,00
    3 500,00
  • 3 500,00
    Quickview

    La danseuse Elvira Lucena, Christine Spengler

    Cette oeuvre a été réalisée en 1990 par Christine Spengler. Elle met en scène la célèbre danseuse espagnole Elvira Lucena dont la beauté est ici enluminée de matières organiques (coraux et poivrons). Les tissus et bijoux finissent d'envelopper le personnage, l'élevant au rang d'icône.
    3 500,00
    3 500,00
  • 3 500,00
    Quickview

    Le torero José Claro «Pepete», Christine Spengler

    Le torero José Claro "Pepete" a été réalisé en 1988 par Christine Spengler. Trace de son enfance passée à Madrid, elle aime à représenter ces héros nationaux dans leurs costumes de lumière. Inspirée par le raffinement et l'élégance des ornementations hispaniques, elle cherche à les retrouver dans les objets convoqués pour ses photomontages.
    3 500,00
    3 500,00
  • 3 500,00
    Quickview

    Larmes de la Vierge, Hommage à Christian Lacroix, Christine Spengler

    Larmes de la Vierge est une composition réalisée par Christine Spengler en 1996. Elle représente un portrait en couleur de la Vierge délicatement orné de bijoux prêtés par Christian Lacroix, conférant à la représentation iconique un aspect baroque. A la manière d'une enluminure plastique, l'assemblage de diverses matières prolongeant la photographie vient égayer une scène élégiaque.  
     
    3 500,00
    3 500,00
  • 4 000,00
    Quickview

    Mokhtar, l’homme Bleu, Christine Spengler

    Mokhtar, l'homme Bleu, est une composition réalisée par Christine Spengler en 1996, en Algérie. Un homme dont le visage est couvert d'un chèche se tient devant un paysage désertique. L'artiste décore, "enlumine" cette photographie à l'aide de divers objets : bijoux en argent, petites pierres, éclats de miroir, tissus colorés...
    4 000,00
    4 000,00
  • 9 000,00
    Quickview

    Luna Park en Iran, Christine Spengler

    Luna Park en Iran est une photographie prise dans un parc d'attraction au nord de Téhéran en 1979. Sur cette oeuvre unique, Christine Spengler décore le cliché de peinture et de calligraphies inédites.

    9 000,00
    9 000,00
  • 10 000,00
    Quickview

    L’Opéra du monde d’après le bombardement de Phnom-Penh, Christine Spengler

    L'Opéra du monde d’après le bombardement de Phnom-Penh (Cambodge, 8 avril 1975) est l'un des clichés les plus emblématiques de la carrière de Christine Spengler, grande photoreportère. Ses photographies témoignent des plus grands conflits de la seconde moitié du XXème siècle. En 1990, à Saint-Paul-de-Vence, cette oeuvre est décorée, "enluminée" par l'artiste qui réalise des photomontages colorés à partir de portraits ou de clichés en noir et blanc, une manière de faire "triompher la vie sur la mort".
    10 000,00
    10 000,00

Suivez l'actualité Fisheye