fbpx

Alain Keler

Filtres

Affichage de 1–20 sur 22 résultats

Voir 20/40/Tous

Departments

Price Filter

1-20 of 22 products

Né à Clermont-Ferrand le 20 septembre 1945, Alain Keler est un photojournaliste français. Il a réalisé des reportages sur des conflits depuis les années 1980, au Liban, en Tchétchénie, en Israël, en Palestine, sur la révolution en Iran, sur la guerre civile au Salvador, … . Il a également travaillé sur la discrimination des Tsiganes en Europe. Ce dernier travail a donné lieu à une bande dessinée créée par Emmanuel Guibert et Frédéric Lemercier : Des Nouvelles d’Alain (2011). Alain Keler est membre de l’Agence M.Y.O.P. depuis 2008. Il a auparavant travaillé pour les agences Sygma et Gamma, et a été co-fondateur d’Odyssey Pictures en 1989.

Il a réalisé deux documentaires : Le dernier voyage (2014), qui raconte l’histoire du convoi numéro 66 vers Auschwitz de sa mère ; et Parias, les Roms en Europe (2011). En 2015, il a publié, 1982, tiré de son blog. En 2018, sa première monographie, Journal d’un Photographe, est publiée aux Éditions de Juillet.

Il a reçu le prix Paris Match du photojournalisme (1986) pour son reportage « L’Éthiopie sous la pluie« , et le World Press Photo dans la catégorie nature. En 1997, il a remporté le prix W. Eugene Smith pour son travail sur les minorités dans l’ancien bloc communiste. Un livre issu de ce travail, « Eastern Winds« , a été publié par Marval en 2000. En 2004, il a été lauréat de l’Association 3P à Paris pour son projet Le pays de la terre qui brûle, sur la complexité du conflit israélo-palestinien.

America est une série retrouvée, certains négatifs n’ont été développé pour la première fois que dans la fin des années 90, et pour d’autres uniquement l’année dernière. La Fisheye Gallery invite à se plonger dans les images d’un jeune passionné qui deviendra le photographe que l’on connait aujourd’hui.

  • 900,002 200,00
    Quickview

    Notre-Dame, Alain Keler

    Trois ans après l’incendie de la cathédrale Notre-Dame, la Fisheye Gallery revient sur cet événement qui a marqué Paris et la France entière en mettant à l’honneur des grands noms du photo-journalisme. Alain Keler est membre de l’Agence MYOP depuis 2008. Il a réalisé des reportages en zone de conflits depuis les années 1980, au Liban, en Tchétchénie, en Israël, en Palestine, en Iran, au Salvador… Il est lauréat d’un World Press Photo en 1986 et du Prix W. Eugene Smith en 1997.
    900,002 200,00
    900,002 200,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,00
    Quickview

    America (Washington), 1973, Alain Keler

    Dimanche 20 janvier 1973. Washington D.C. "Jour de l’investiture de Richard Nixon pour son deuxième mandat à la présidence des États-Unis. Je prends un autobus de New York avec des opposants. Je ferai l’aller-retour dans la journée. Il y a beaucoup de monde. Nous sommes en pleine guerre du Vietnam. L’affaire du Watergate, (le cambriolage des locaux du Parti démocrate à Washington n’est encore qu’un fait divers), et Richard Nixon a été réélu lors des présidentielles de novembre 1972 avec l’une des plus larges majorités jamais obtenues aux Etats-Unis." Alain Keler, extraits de son livre Journal d'un Photographe
    900,00
    900,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,00
    Quickview

    America (New-York), 1972, Alain Keler

    "Mardi 4 juillet. Fête nationale aux Etats-Unis. Il y a des festivités dans Wall Street, la rue qui a donné son nom au quartier symbole du capitalisme mondial, avec la bourse, le New York Stock Exchange. La rue est minuscule, enserrée entre des immeubles plutôt austères. Il y a de la musique, des gens qui dansent. C’est festif comme sait l’être New York. Les policiers sont sympas, tout le monde, ou presque, semble heureux. C’est vrai que j’aime aussi ces moments de répit, brèves interruptions d’un univers sans pitié. Et puis, il y a ces deux hommes qui regardent de loin la foule s’amuser. Ils font face à l’église de la Trinité, garante du centre financier du monde. Ils sont ailleurs, de passage sans doute, comme des étrangers. Ce que j’aime dans ces moments là ce sont les questions que l’on se pose, les choses que l’on imagine, les histoires que l’on se raconte. Et que l’on se reposera quarante ans plus tard en regardant la photo, toujours sans réponse. La photographie laisse la place à une part de rêverie pour que l’imagination puisse s’y engouffrer. Chacun y voit quelque chose. C’est la métaphore d’une image." Alain Keler, extraits de son livre Journal d'un Photographe
    900,00
    900,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,00
    Quickview

    America (New-York), 1972, Alain Keler

    "Parmi les nombreux emplois que j’ai fait durant toutes mes années à New York, il y en a un où je suis resté un peu plus longtemps que les autres dans le Bronx. Toy Novelty était une petite entreprise qui distribuait des articles de bureau, et sans doute des jouets, je ne me souviens plus très bien. Les employés étaient noirs, portoricains. J’étais l’un des rares blancs, le frenchie qui parlait avec un accent qu’ils s’empressaient gentiment de moquer. Le matin, avant de commencer le travail nous allions dans une lunchonette comme il en existait beaucoup à l’époque à New York. Elle était tenue par des grecs. Un jour, ils m’ont mis du sel dans mon café. Tout le monde était mort de rire, sauf moi. Le Bronx était si près de Manhattan, et en même temps si loin." Alain Keler, extraits de son livre Journal d'un Photographe
    900,00
    900,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,00
    Quickview

    America (New-York), 1971, Alain Keler

    "1971, New york, madison square garden. Un combat de catch dans cette arène mythique. Poussé par la curiosité et la gratuité de cet événement je suis allé voir et sentir cette ambiance de films américains en noir et blanc des années 50." Alain Keler, extraits de son livre Journal d'un Photographe
    900,00
    900,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,00
    Quickview

    America (New-York), 1973, Alain Keler

    "Central Park, New York. Quatre cent cinquantième anniversaire de la fondation de la ville de San Juan de Puerto Rico. Musique, discours, familles. Il y a une importante communauté portoricaine à New York. La femme au premier plan est belle, la photo est classique, mais c’est ce que j’aime, du 35 mm. J’ai toujours apprécié cette image. Comme cette planche contact endormie, sortir les photos de leur torpeur est un immense plaisir. Nos images sont faites pour vivre aussi longtemps que nous, et même plus. La photographie est mémoire." Alain Keler, extraits de son livre Journal d'un Photographe
    900,00
    900,00
  • Alain Keler - America, 1971
    Alain Keler - America, 1971
    900,00
    Quickview

    America (New-York), 1971, Alain Keler

    "J’aimais bien le métro à New York. Rapide, très bruyant, avec ces scènes de vie , ces personnes occupées à lire le New York Times ou le NY Post ou encore le populaire Daily News avec ses titres racoleurs. Le trajet entre mon petit chez-moi dans le village et mon travail dans le Bronx, encore plus haut que le haut de la ville me prenait facilement 45 minutes. Assis ou debout, accompagné de mon appareil qui, comme moi, découvrait les différents aspects de la ville monde." Alain Keler, extraits de son livre Journal d'un Photographe
    900,00
    900,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,002 200,00
    Quickview

    America (New-York), 1972, Alain Keler

    America est une exposition retrouvée, certains négatifs n’ont été développé pour la première fois que dans la fin des années 90, et pour d’autres uniquement l’année dernière. La Fisheye Gallery invite à se plonger dans les images d’un jeune passionné qui deviendra le photographe que l’on connait aujourd’hui.
    900,002 200,00
    900,002 200,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,002 200,00
    Quickview

    America (New-York), 1975, Alain Keler

    Manifestation de cypriotes grecs contre l'invasion turque de Chypre. Cinquième avenue, New-York. Mars 1975.
    900,002 200,00
    900,002 200,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,002 200,00
    Quickview

    America (New-York), 1975, Alain Keler

    En 1971, Alain Keler, 26 ans, arriva aux États-Unis, il vint par amour pour rejoindre une américaine qu’il a rencontré dans un précédent voyage en Asie. Un billet sans retour pour New-York et un attaché-case de ces photos sous le bras, il y rencontra John G. Morris légendaire directeur de la photographie du New-York Times qui l’invita à rester en contact. 26 ans plus tard, c’est le même homme qui l’appellera pour lui dire qu’il est le lauréat du Prix Eugene Smith – le plus prestigieux prix remis à un photojournaliste et toujours l’un des seuls français, avec Gilles Peress en 1984, à en être titulaire. America est une exposition retrouvée, certains négatifs n’ont été développé pour la première fois que dans la fin des années 90, et pour d’autres uniquement l’année dernière. La Fisheye Gallery invite à se plonger dans les images d’un jeune passionné qui deviendra le photographe que l’on connait aujourd’hui.
    900,002 200,00
    900,002 200,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,002 200,00
    Quickview

    America (New-York), 1975, Alain Keler

    America est une exposition retrouvée, certains négatifs n’ont été développé pour la première fois que dans la fin des années 90, et pour d’autres uniquement l’année dernière. La Fisheye Gallery invite à se plonger dans les images d’un jeune passionné qui deviendra le photographe que l’on connait aujourd’hui.
    900,002 200,00
    900,002 200,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,002 200,00
    Quickview

    America (New-York), 1972, Alain Keler

    America est une exposition retrouvée, certains négatifs n’ont été développé pour la première fois que dans la fin des années 90, et pour d’autres uniquement l’année dernière. La Fisheye Gallery invite à se plonger dans les images d’un jeune passionné qui deviendra le photographe que l’on connait aujourd’hui.
    900,002 200,00
    900,002 200,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,002 200,00
    Quickview

    America (New-York), 1971, Alain Keler

    Dimanche 4 avril 1971. Pont de Brooklyn photographié du métro. "Arrivée Kennedy airport à 7 heures du matin. Téléphone Beryl. Autobus jusqu’à manhattan puis métro jusqu’à la 190 ème rue à Manhattan. Je suis à New York. Le rêve devient réalité." Alain Keler, extraits de son livre Journal d'un Photographe
    900,002 200,00
    900,002 200,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,002 200,00
    Quickview

    America (New-York), 1971, Alain Keler

    "Je me promène dans les rues de New York pour photographier, avec quand même des endroits qui reviennent plus souvent que d’autres. Washington square est l’un d’entre eux. La place est petite, mais il s’y passe toujours quelque chose, des spectacles improvisés de chanteurs auto-proclamés, de danseurs, prestidigitateurs et autres artistes en devenir. Mais ce qui m’intéressait le plus, c’était bien les spectateurs. Et c’est toujours le cas aujourd’hui. C’est mon spectacle à moi." Alain Keler, extraits de son livre Journal d'un Photographe
    900,002 200,00
    900,002 200,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,002 200,00
    Quickview

    America (New-York), 1971, Alain Keler

    "Je n’ai pas de date précise pour cette photo prise lorsque j’habitais à New York. Je ne me souvenais pas l’avoir prise. Le miracle des planches contact a fait qu’en retournant sur les photos faites à cette époque, cette image m’a intrigué et m’a plu. A l’époque je n’étais pas photographe, même si j’arpentais les rues de la, ville les week-end à faire des photos, lorsque je ne travaillais pas. A l’époque, lorsque je prenais des photos, personne n’objectait, comme si figer un moment naturel était assimilé à la grande histoire de la famille, ou compris comme tel. Depuis cela a bien changé." Alain Keler, extraits de son livre Journal d'un Photographe
    900,002 200,00
    900,002 200,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,002 200,00
    Quickview

    America (New-York), 1972, Alain Keler

    "Grand central station, New york. Je viens chercher Sheila au train. Elle habite encore chez ses parents, à Chappaqua, upstate New York, banlieue chic au nord de New York. Je fais quelques photos dans la gare, comme pour marquer mon passage, laisser une trace de cette attente de mon amoureuse." Alain Keler, extraits de son livre Journal d'un Photographe
    900,002 200,00
    900,002 200,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,002 200,00
    Quickview

    America (New-York), 1972, Alain Keler

    "Il y avait une fête ce jour là dans une rue de la petite Italie avec des dames vendant des tickets ou le plus chanceux gagnerait peut-être une poupée ou autre souvenir qui resterait sur des étagères avant de disparaître, oublié à son tour. C’était une kermesse de quartier où l’on prend plaisir à déambuler et à regarder les autres, à déguster des saucisses un peu grasses mais tellement bonnes, un jour ou tout le monde se sent l’égal de l’autre en partageant un même menu d’habitude réservé pour les plus pauvres." Alain Keler, extraits de son livre Journal d'un Photographe
    900,002 200,00
    900,002 200,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,002 200,00
    Quickview

    America (New-York), 1972, Alain Keler

    "Un parc dans le Bronx. Je travaille aux Halles de New-York, au Hunt’s point market, à charger et décharger des camions qui amènent le ravitaillement de New York. Ma journée terminée, en allant rejoindre le métro, je passe par ce petit parc vide de promeneurs, mais duquel on peut apercevoir au loin le World trade Center, tout juste terminé, et le symbole de New York, l’Empire State Building." Alain Keler, extraits de son livre Journal d'un Photographe
    900,002 200,00
    900,002 200,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,002 200,00
    Quickview

    America (New-York), 1972, Alain Keler

    Mardi 18 Avril 1972. "New York. Grace à mon copain Stanley qui a une agence d’emploi (Stanley Employment Agency).Je travaille dès mon arrivée dans le Bronx, à Gun Hill. Je ne me souviens plus de ce que c’était le travail, Gun Hill étant la seule indication notée dans un petit carnet qui a survécu au temps. Cela fait western. On s’attend à voir des cow boys, un shériff avec son étoile et des bandits qui vont dérober une banque. New York, c’est aussi ces noms qui me font penser à la ruée vers l’ouest des immigrants venus d’Europe à la recherche d’une terre promise, fusils à la main et revolvers à la ceinture. New York c’est aussi ces fumées mystérieuses qui semblent sortir des entrailles de la terre, terriblement photogéniques pour le photographe heureux d’être revenu dans sa ville." Alain Keler, extraits de son livre Journal d'un Photographe
    900,002 200,00
    900,002 200,00
  • Alain Keler - America
    Alain Keler - America
    900,002 200,00
    Quickview

    America (New-York), 1975, Alain Keler

    Dimanche 6 avril 1975. "New York. Le bureau de New York de Sygma, tenu par Eliane Laffont, me demande de faire des photos sur le troisième âge, dans des Nursing home, lieux privés nécessitant de la part du photographe une bonne dose de persuasion. Où vont paraître les photos, me demandait-on. Comme le travail n’était pas une commande d’un magazine, il m’était impossible de répondre autrement qu’en expliquant à chaque fois que je travaillais pour une agence qui fournissait des photos aux meilleurs magazines du monde, ce qui était à la fois vrai, mais aussi abstrait pour des personnes étrangères à la profession. Finalement, après avoir signé des papiers auprès de ces maisons de retraites, il me fut possible de passer du temps à photographier mes senior citizen américains." Alain Keler, extraits de son livre Journal d'un Photographe
    900,002 200,00
    900,002 200,00