fbpx

Tirages

Filtres

Affichage de 61–80 sur 229 résultats

Departments

Price Filter

61-80 of 229 products

  • Watercolor on a photo 8
    Watercolor on a photo 8
    1 000,00
    Quickview

    Watercolor on Photo #8 – Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Deux paires de jumeaux sont en tenues traditionnelles Yoruba, les aînés sont en jaune et les benjamins sont en bleu. Le fond est fait à l'aquarelle bleue.
    1 000,00
    1 000,00
  • Watercolor on Photo 7
    Watercolor on Photo 7
    1 000,00
    Quickview

    Watercolor on Photo #7 – Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Une jeune maman en tenue traditionnelle Yoruba tient ses jumeaux dans ses bras. Le fond est fait à l'aquarelle rouge vif.
    1 000,00
    1 000,00
  • Watercolor on Photo 6
    Watercolor on Photo 6
    1 000,00
    Quickview

    Watercolor on Photo #6 – Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Deux jumeaux nigériens posent pour les deux photographes dans une tenue traditionnelle Yoruba. Le petit garçon porte un ensemble blanc à motif et la petite fille, une robe du même motif. Le fond est fait à l'aquarelle rouge vif.
    1 000,00
    1 000,00
  • Watercolor on photo 5
    Watercolor on photo 5
    1 000,00
    Quickview

    Watercolor on Photo #5 – Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Deux jumelles nigériennes posent pour les deux photographes dans une tenue traditionnelle Yoruba orange et blanche. Le fond est fait à l'aquarelle bleue.
    1 000,00
    1 000,00
  • Watercolor on Photo 4
    Watercolor on Photo 4
    1 000,00
    Quickview

    Watercolor on Photo #4 – Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Deux jumelles nigériennes posent pour les deux photographes dans une tenue traditionnelle Yoruba jaune et bleu. Le fond est fait à l'aquarelle rose.
    1 000,00
    1 000,00
  • Watercolor on Photo 3
    Watercolor on Photo 3
    1 000,00
    Quickview

    Watercolor on Photo #3 – Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Deux jumeaux nigériens posent pour les deux photographes dans une tenue traditionnelle Yoruba jaune et violette. Le fond est fait à l'aquarelle violette.
    1 000,00
    1 000,00
  • Watercolor on Photo 2
    Watercolor on Photo 2
    1 000,00
    Quickview

    Watercolor on Photo #2 – Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Deux jumeaux nigériens posent pour les deux photographes dans une tenue traditionnelle Yoruba bleue claire. Le fond est fait à l'aquarelle jaune.
    1 000,00
    1 000,00
  • Watercolor on Photo #1
    Watercolor on Photo #1
    1 000,00
    Quickview

    Watercolor on Photo #1 – Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Deux jumelles nigériennes posent pour les deux photographes dans une tenue traditionnelle Yoruba bleue. Le fond est fait à l'aquarelle rose.
    1 000,00
    1 000,00
  • 350,00
    Quickview

    Where the sons of eternity singing, Alisa Martynova

    Alisa Martynova est une photographe russe installée en Italie, diplômée en photographie de la Fondazione Studio Marangoni à Florence. Depuis quatre ans, elle travaille sur le thème de la migration. L'insécurité, les conflits, les discriminations sexuelles, sociales ou religieuses émergent de son travail. Des situations d'urgence qui vont bien au-delà des arguments économiques ou de la recherche d'un emploi, souvent utilisés à des fins politiques.
    350,00
    350,00
  • 350,00
    Quickview

    Where the sons of eternity singing, Alisa Martynova

    Alisa Martynova est une photographe russe installée en Italie, diplômée en photographie de la Fondazione Studio Marangoni à Florence. Depuis quatre ans, elle travaille sur le thème de la migration. L'insécurité, les conflits, les discriminations sexuelles, sociales ou religieuses émergent de son travail. Des situations d'urgence qui vont bien au-delà des arguments économiques ou de la recherche d'un emploi, souvent utilisés à des fins politiques.
    350,00
    350,00
  • 450,00
    Quickview

    Where the sons of eternity singing, Alisa Martynova

    Alisa Martynova est une photographe russe installée en Italie, diplômée en photographie de la Fondazione Studio Marangoni à Florence. Depuis quatre ans, elle travaille sur le thème de la migration. L'insécurité, les conflits, les discriminations sexuelles, sociales ou religieuses émergent de son travail. Des situations d'urgence qui vont bien au-delà des arguments économiques ou de la recherche d'un emploi, souvent utilisés à des fins politiques.
    450,00
    450,00
  • 450,00
    Quickview

    Planches contact, Alisa Martynova

    Alisa Martynova est une photographe russe installée en Italie, diplômée en photographie de la Fondazione Studio Marangoni à Florence. Depuis quatre ans, elle travaille sur le thème de la migration. L'insécurité, les conflits, les discriminations sexuelles, sociales ou religieuses émergent de son travail. Des situations d'urgence qui vont bien au-delà des arguments économiques ou de la recherche d'un emploi, souvent utilisés à des fins politiques.
    450,00
    450,00
  • 450,00
    Quickview

    Nowhere near, Alisa Martynova

    Alisa Martynova est une photographe russe installée en Italie, diplômée en photographie de la Fondazione Studio Marangoni à Florence. Depuis quatre ans, elle travaille sur le thème de la migration. L'insécurité, les conflits, les discriminations sexuelles, sociales ou religieuses émergent de son travail. Des situations d'urgence qui vont bien au-delà des arguments économiques ou de la recherche d'un emploi, souvent utilisés à des fins politiques.
    450,00
    450,00
  • 350,00
    Quickview

    Nowhere near, Alisa Martynova

    Alisa Martynova est une photographe russe installée en Italie, diplômée en photographie de la Fondazione Studio Marangoni à Florence. Depuis quatre ans, elle travaille sur le thème de la migration. L'insécurité, les conflits, les discriminations sexuelles, sociales ou religieuses émergent de son travail. Des situations d'urgence qui vont bien au-delà des arguments économiques ou de la recherche d'un emploi, souvent utilisés à des fins politiques.
    350,00
    350,00
  • 350,00
    Quickview

    Nowhere near, Alisa Martynova

    Alisa Martynova est une photographe russe installée en Italie, diplômée en photographie de la Fondazione Studio Marangoni à Florence. Depuis quatre ans, elle travaille sur le thème de la migration. L'insécurité, les conflits, les discriminations sexuelles, sociales ou religieuses émergent de son travail. Des situations d'urgence qui vont bien au-delà des arguments économiques ou de la recherche d'un emploi, souvent utilisés à des fins politiques.
    350,00
    350,00
  • Nowhere near
    Nowhere near
    350,00
    Quickview

    Nowhere near, Alisa Martynova

    Alisa Martynova est une photographe russe installée en Italie, diplômée en photographie de la Fondazione Studio Marangoni à Florence. Depuis quatre ans, elle travaille sur le thème de la migration. L'insécurité, les conflits, les discriminations sexuelles, sociales ou religieuses émergent de son travail. Des situations d'urgence qui vont bien au-delà des arguments économiques ou de la recherche d'un emploi, souvent utilisés à des fins politiques.
    350,00
    350,00
  • Nowhere near
    Nowhere near
    350,00
    Quickview

    Nowhere near, Alisa Martynova

    Alisa Martynova est une photographe russe basée en Italie, diplômée en photographie du Fondazione Studio Marangoni de Florence. Depuis quatre ans, elle travaille sur le sujet de la migration. Ressortent de son travail, l’insécurité, les conflits, et les discriminations sexuelles, sociales ou religieuses. Des situations d’urgence qui dépassent largement les arguments économiques ou la recherche d’un travail, souvent utilisés politiquement.
    350,00
    350,00
  • 600,00
    Quickview

    Frontière(s), Maxime Taillez

    Dans ce travail fait en France, le photographe Maxime Taillez crée une résonance entre toutes ces notions complexes qui constituent les frontières, physiques ou immatérielles, et nous invite à repenser notre propre relation à cette notion clé qui définit à la fois une limite et une ouverture. Les frontières sont l’héritage et la manifestation d’une lente construction culturelle, conceptuelle et technologique : les langues, monnaies, barrières, papiers d’identité, caméras, satellites de surveillances... et de nombreuses autres inventions qui structurent le sentiment d’appartenance.
    600,00
    600,00
  • 600,00
    Quickview

    Frontière(s), Maxime Taillez

    Dans ce travail fait en France, le photographe Maxime Taillez crée une résonance entre toutes ces notions complexes qui constituent les frontières, physiques ou immatérielles, et nous invite à repenser notre propre relation à cette notion clé qui définit à la fois une limite et une ouverture. Les frontières sont l’héritage et la manifestation d’une lente construction culturelle, conceptuelle et technologique : les langues, monnaies, barrières, papiers d’identité, caméras, satellites de surveillances... et de nombreuses autres inventions qui structurent le sentiment d’appartenance.
    600,00
    600,00
  • 600,00
    Quickview

    Frontière(s), Maxime Taillez

    Dans ce travail fait en France, le photographe Maxime Taillez crée une résonance entre toutes ces notions complexes qui constituent les frontières, physiques ou immatérielles, et nous invite à repenser notre propre relation à cette notion clé qui définit à la fois une limite et une ouverture. Les frontières sont l’héritage et la manifestation d’une lente construction culturelle, conceptuelle et technologique : les langues, monnaies, barrières, papiers d’identité, caméras, satellites de surveillances... et de nombreuses autres inventions qui structurent le sentiment d’appartenance.
    600,00
    600,00