fbpx

Tirages

Filtres

Affichage de 41–60 sur 229 résultats

Departments

Price Filter

41-60 of 229 products

  • Métamorphoses - Gabriel Dia
    Métamorphoses - Gabriel Dia
    2 300,00
    Quickview

    Métamorphoses, Gabriel Dia

    Évanescent, écarlate, masqué, luminescent, exposé, soustrait, divisé, nu, bigarré, déguisé, stupéfait, traversé, portraits contrariés de mes états émotionnels. Jouant avec les ombres, les doubles expositions, le grain, les flashs, Gabriel Dia compose une série de portraits métaphoriques, dans lesquels sa silhouette est aussi bien épiée que dissimulée. De la mode aux arts plastiques, aux représentations plus expérimentales, l’artiste fusionne les genres, animé par un désir féroce de révéler son identité sans restriction aucune. « J’ai cette sensation que le corps est le moyen d’expression le plus vaste et le plus fort. On naît dedans, on ne peut pas s’endébarrasser.C’est l’outil le plus puissant commente-t-il. Et de ce corps-à-corps intime, où il endosse les roles d’adversaire et de confident, naissent des instants de grâce. Des moments d’apesanteur où l’humain s’élève, porté par la tolérance et la joie qui animent les clichés. « C’est la signification du titre de cette série : je me métamorphose. Je deviens quelqu’.un d’autre pour être moi », conclut Gabriel Dia.
    2 300,00
    2 300,00
  • Métamorphoses - Gabriel Dia
    Métamorphoses - Gabriel Dia
    2 300,00
    Quickview

    Métamorphoses, Gabriel Dia

    Évanescent, écarlate, masqué, luminescent, exposé, soustrait, divisé, nu, bigarré, déguisé, stupéfait, traversé, portraits contrariés de mes états émotionnels. Jouant avec les ombres, les doubles expositions, le grain, les flashs, Gabriel Dia compose une série de portraits métaphoriques, dans lesquels sa silhouette est aussi bien épiée que dissimulée. De la mode aux arts plastiques, aux représentations plus expérimentales, l’artiste fusionne les genres, animé par un désir féroce de révéler son identité sans restriction aucune. « J’ai cette sensation que le corps est le moyen d’expression le plus vaste et le plus fort. On naît dedans, on ne peut pas s’endébarrasser.C’est l’outil le plus puissant commente-t-il. Et de ce corps-à-corps intime, où il endosse les roles d’adversaire et de confident, naissent des instants de grâce. Des moments d’apesanteur où l’humain s’élève, porté par la tolérance et la joie qui animent les clichés. « C’est la signification du titre de cette série : je me métamorphose. Je deviens quelqu’.un d’autre pour être moi », conclut Gabriel Dia.
    2 300,00
    2 300,00
  • Métamorphoses - Gabriel Dia
    Métamorphoses - Gabriel Dia
    1 900,00
    Quickview

    Métamorphoses, Gabriel Dia

    Évanescent, écarlate, masqué, luminescent, exposé, soustrait, divisé, nu, bigarré, déguisé, stupéfait, traversé, portraits contrariés de mes états émotionnels. Jouant avec les ombres, les doubles expositions, le grain, les flashs, Gabriel Dia compose une série de portraits métaphoriques, dans lesquels sa silhouette est aussi bien épiée que dissimulée. De la mode aux arts plastiques, aux représentations plus expérimentales, l’artiste fusionne les genres, animé par un désir féroce de révéler son identité sans restriction aucune. « J’ai cette sensation que le corps est le moyen d’expression le plus vaste et le plus fort. On naît dedans, on ne peut pas s’endébarrasser.C’est l’outil le plus puissant commente-t-il. Et de ce corps-à-corps intime, où il endosse les roles d’adversaire et de confident, naissent des instants de grâce. Des moments d’apesanteur où l’humain s’élève, porté par la tolérance et la joie qui animent les clichés. « C’est la signification du titre de cette série : je me métamorphose. Je deviens quelqu’.un d’autre pour être moi », conclut Gabriel Dia.
    1 900,00
    1 900,00
  • Métamorphoses - Gabriel Dia
    Métamorphoses - Gabriel Dia
    1 900,00
    Quickview

    Métamorphoses, Gabriel Dia

    Évanescent, écarlate, masqué, luminescent, exposé, soustrait, divisé, nu, bigarré, déguisé, stupéfait, traversé, portraits contrariés de mes états émotionnels. Jouant avec les ombres, les doubles expositions, le grain, les flashs, Gabriel Dia compose une série de portraits métaphoriques, dans lesquels sa silhouette est aussi bien épiée que dissimulée. De la mode aux arts plastiques, aux représentations plus expérimentales, l’artiste fusionne les genres, animé par un désir féroce de révéler son identité sans restriction aucune. « J’ai cette sensation que le corps est le moyen d’expression le plus vaste et le plus fort. On naît dedans, on ne peut pas s’endébarrasser.C’est l’outil le plus puissant commente-t-il. Et de ce corps-à-corps intime, où il endosse les roles d’adversaire et de confident, naissent des instants de grâce. Des moments d’apesanteur où l’humain s’élève, porté par la tolérance et la joie qui animent les clichés. « C’est la signification du titre de cette série : je me métamorphose. Je deviens quelqu’.un d’autre pour être moi », conclut Gabriel Dia.
    1 900,00
    1 900,00
  • Métamorphoses, Gabriel Dia
    Métamorphoses, Gabriel Dia
    1 900,00
    Quickview

    Métamorphoses, Gabriel Dia

    Évanescent, écarlate, masqué, luminescent, exposé, soustrait, divisé, nu, bigarré, déguisé, stupéfait, traversé, portraits contrariés de mes états émotionnels. Jouant avec les ombres, les doubles expositions, le grain, les flashs, Gabriel Dia compose une série de portraits métaphoriques, dans lesquels sa silhouette est aussi bien épiée que dissimulée. De la mode aux arts plastiques, aux représentations plus expérimentales, l’artiste fusionne les genres, animé par un désir féroce de révéler son identité sans restriction aucune. « J’ai cette sensation que le corps est le moyen d’expression le plus vaste et le plus fort. On naît dedans, on ne peut pas s’endébarrasser.C’est l’outil le plus puissant commente-t-il. Et de ce corps-à-corps intime, où il endosse les roles d’adversaire et de confident, naissent des instants de grâce. Des moments d’apesanteur où l’humain s’élève, porté par la tolérance et la joie qui animent les clichés. « C’est la signification du titre de cette série : je me métamorphose. Je deviens quelqu’.un d’autre pour être moi », conclut Gabriel Dia.
    1 900,00
    1 900,00
  • Métamorphoses, Gabriel Dia
    Métamorphoses, Gabriel Dia
    1 900,00
    Quickview

    Métamorphoses, Gabriel Dia

    Évanescent, écarlate, masqué, luminescent, exposé, soustrait, divisé, nu, bigarré, déguisé, stupéfait, traversé, portraits contrariés de mes états émotionnels. Jouant avec les ombres, les doubles expositions, le grain, les flashs, Gabriel Dia compose une série de portraits métaphoriques, dans lesquels sa silhouette est aussi bien épiée que dissimulée. De la mode aux arts plastiques, aux représentations plus expérimentales, l’artiste fusionne les genres, animé par un désir féroce de révéler son identité sans restriction aucune. « J’ai cette sensation que le corps est le moyen d’expression le plus vaste et le plus fort. On naît dedans, on ne peut pas s’endébarrasser.C’est l’outil le plus puissant commente-t-il. Et de ce corps-à-corps intime, où il endosse les roles d’adversaire et de confident, naissent des instants de grâce. Des moments d’apesanteur où l’humain s’élève, porté par la tolérance et la joie qui animent les clichés. « C’est la signification du titre de cette série : je me métamorphose. Je deviens quelqu’.un d’autre pour être moi », conclut Gabriel Dia.
    1 900,00
    1 900,00
  • Métamorphoses, Gabriel Dia
    Métamorphoses, Gabriel Dia
    1 900,00
    Quickview

    Métamorphoses, Gabriel Dia

    Évanescent, écarlate, masqué, luminescent, exposé, soustrait, divisé, nu, bigarré, déguisé, stupéfait, traversé, portraits contrariés de mes états émotionnels. Jouant avec les ombres, les doubles expositions, le grain, les flashs, Gabriel Dia compose une série de portraits métaphoriques, dans lesquels sa silhouette est aussi bien épiée que dissimulée. De la mode aux arts plastiques, aux représentations plus expérimentales, l’artiste fusionne les genres, animé par un désir féroce de révéler son identité sans restriction aucune. « J’ai cette sensation que le corps est le moyen d’expression le plus vaste et le plus fort. On naît dedans, on ne peut pas s’endébarrasser.C’est l’outil le plus puissant commente-t-il. Et de ce corps-à-corps intime, où il endosse les roles d’adversaire et de confident, naissent des instants de grâce. Des moments d’apesanteur où l’humain s’élève, porté par la tolérance et la joie qui animent les clichés. « C’est la signification du titre de cette série : je me métamorphose. Je deviens quelqu’.un d’autre pour être moi », conclut Gabriel Dia.
    1 900,00
    1 900,00
  • Mirror #4 - Land of Ibeji
    Mirror #4 - Land of Ibeji
    2 500,00
    Quickview

    Mirror #4- Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Imprimée sur un miroir, cette photographie de deux jumeaux nigériens est une mise en abîme de la dualité d'une âme en vous renvoyant votre reflet.
    2 500,00
    2 500,00
  • Mirror #2 - Land of Ibeji
    Mirror #2 - Land of Ibeji
    3 500,00
    Quickview

    Mirror #2- Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Imprimée sur un miroir, cette photographie de deux jumeaux nigériens est une mise en abîme de la dualité d'une âme en vous renvoyant votre reflet.
    3 500,00
    3 500,00
  • Mirror #1 - Land of Ibeji
    IN SITU MIRROR
    5 000,00
    Quickview

    Mirror #1- Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Imprimée sur un miroir, cette photographie de deux jumeaux nigériens renvoie le reflet de votre dualité.
    5 000,00
    5 000,00
  • Painted Work #7 - Land of Ibeji
    Land of Ibeji
    2 200,00
    Quickview

    Painted Work #7- Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Deux jeunes filles, des jumelles sont photographiées au milieu de la foule. Elles portent une tenue traditionnelle Yoruba semblable. Les visages de personnes qui n'ont pas de jumeaux sont peints en orange.
    2 200,00
    2 200,00
  • Painted Work #6 - Land of Ibeji
    Painted Work #6 - Land of Ibeji
    2 200,00
    Quickview

    Painted Work #6- Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Deux femmes nigériennes portent des jumeaux enfants dans leur dos, elles portent des tenues Yoruba.
    2 200,00
    2 200,00
  • Painted Work #5 - Land of Ibeji
    Painted Work #5 - Land of Ibeji
    2 000,00
    Quickview

    Painted Work #5- Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Deux jumelles posent pour les photographes sur un fond bleu électrique. Elles portent toutes les deux un voile rose fuchsia.
    2 000,00
    2 000,00
  • Land of Ibeji - Painted Work #3
    Land of Ibeji - Painted Work #3
    4 000,00
    Quickview

    Painted Work #3- Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Deux jeunes jumeaux sont photographiés au milieu de la foule lors d'une fête traditionnelle en leur honneur. Les visages de personnes qui n'ont pas de jumeaux sont peints en bleu.
    4 000,00
    4 000,00
  • Painted Work 2 - Land of ibeiji
    Painted Work 2 - Land of ibeiji
    7 000,00
    Quickview

    Painted Work #2- Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Deux jeunes, jumeaux sont photographiés au milieu de la foule. Les visages de personnes qui n'ont pas de jumeaux sont peints en orange durant une fête Yoruba pour célébrer la bénédiction que représente les jumeaux.
    7 000,00
    7 000,00
  • Gold Paint - Land of Ibeiji
    Land of Ibeji
    7 000,00
    Quickview

    Painted Work #1 – Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Lors d'une fête en leur honneur au Nigéria, les jumeaux portent tous des masques en duo pour montrer leur gémellité.
    7 000,00
    7 000,00
  • Watercolor #12 - Land of Ibeiji
    Watercolor #12 - Land of Ibeiji
    1 000,00
    Quickview

    Watercolor on Photo #12 – Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Une jeune maman nigérienne qui porte la burka tient ses jumeaux dans ses bras. Ils portent une tenue blanche et jaune. Le fond est fait à l’aquarelle jaune.
    1 000,00
    1 000,00
  • Watercolor #11 - Land of Ibeiji
    Watercolor #11 - Land of Ibeiji
    1 000,00
    Quickview

    Watercolor on Photo #11 – Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Deux jumeaux nigériens posent pour les deux photographes dans une tenue traditionnelle Yoruba bleue claire rayée, la jeune fille porte une jupe. Le fond est fait à l’aquarelle rouge vif. Une main d'enfant apparait dans le coin droit de la photo.
    1 000,00
    1 000,00
  • Land of Ibeiji - Watercolor 10
    Land of Ibeiji - Watercolor 10
    1 000,00
    Quickview

    Watercolor on Photo #10 – Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Deux jumeaux nigériens posent pour les deux photographes dans une tenue traditionnelle Yoruba bleue claire rayée. Le fond est fait à l’aquarelle bleu électrique.
    1 000,00
    1 000,00
  • Watercolor on photo 9
    Watercolor on photo 9
    1 000,00
    Quickview

    Watercolor on Photo #9 – Bénédicte Kurzen et Sanne de Wilde

    Une jeune maman en tenue traditionnelle Yoruba bleue tient ses jumeaux dans ses bras. Ils sont aussi habillés de la tenue traditionnelle Yoruba jaune. Ils posent sur un fond d'aquarelle rose.
    1 000,00
    1 000,00