fbpx

Livres

Filtres

Showing all 10 results

Departments

Price Filter

10 products

  • Quickview

    Fisheye Photo Review 2020.21

    1,8 kg de photographies, 427 photographes, 706 images. Ce nouvel opus de notre curation annuelle reprend une large sélection de photographes publiés sur notre site fisheyemagazine.fr. Par sa lecture non linéaire, sans chapitre et uniquement orientée par la sensibilité́ visuelle, cet ouvrage vous plongera dans une vision. Celle de Fisheye sur les auteurs, et celle des auteurs sur notre époque. Fruit de milliers d’heures de recherches, il façonne un chemin qui nous conduit aux limbes de notre imagination et de nos attentes. Parce que notre devoir est de faire ressentir et transmettre, nous avons pensé Fisheye Photo Review 2020.21 comme un guide, un cahier d’inspirations utile à tous : photographes en devenir et auteurs confirmés, passionnés de l’image et de l’art, explorateurs, et vous qui vous interrogez sur la vie... Décrypter le monde, oui, mais comment ? En couleurs, et avec des angles et des expérimentations surprenants. Chacun des auteurs réunis ici offre pistes de réflexion et chemins d’évasion. Dans son ouvrage La Chambre claire, Note sur la photographie (1980), Roland Barthes affirmait : « Toute photographie est un certificat de présence. » Nous réunissons ici des artistes affirmant leur présence au monde, et témoignons, avec eux, de la nôtre.
    35,00
  • Sale
    60,00 30,00
    Quickview

    Collection Photobook

    Toute la collection Photobook.
    Les Photobooks rassemblent les meilleurs travaux des photographes publiés sur fisheyemagazine.fr durant 3 ans depuis 2015 à 2019 Cette sélection quotidienne, qui défriche les pages du net à la découverte de nouveaux talents, est au cœur de notre projet éditorial. Le Photobook permet de cristalliser l’identité de Fisheye et d’affirmer notre ligne éditoriale à travers un large aperçu de nos découvertes. Plus qu’un livre, le Photobook est un projet annuel qui permet de dresser un état des lieux de la création photographique contemporaine sur la toile.
    Cet ensemble d'images, dont la curation a été réalisée par la rédaction, offre une vision unique de la création photographique contemporaine.
    60,00 30,00
    60,00 30,00
  • Quickview

    Les Mois Noirs – Stéphane Lavoué

    "J’ai rencontré le Pays Bigouden quelques jours après ma compagne, Catherine.

    J’avais une vingtaine d’années, nous venions à peine de décider de passer notre vie ensemble et je devais déjà partir plusieurs mois en Malaisie. Pour sceller notre toute jeune relation, elle décida de me soumettre au « test bigouden », épreuve initiatique de quelques jours, chez ses grands-parents, à Kérity.

    Dès les premiers instants, je fus littéralement ensorcelé. Le sourire de sa grand-mère nous accueillant sur le trottoir, la lumière blanche aveuglante sur la façade de la maison, le plateau de langoustines fumantes sur la table du salon… puis les balades sur la grève, la silhouette du phare, les histoires de marins perdus en mer

    Tout. Ma rétine a tout imprimé.

    Vingt ans plus tard, nous voilà de nouveau à Kérity. Avec nos deux filles.

    Après plus d’une décennie de vie parisienne, nous aspirions à de profonds changements. Nous avions tout envisagé : Rio de Janeiro, San Francisco, Montréal.

    Finalement, c’est à Cap Caval, la pointe du Sud du Finistère, que nous avons décidé de nous poser.

    A Kérity, dans la maison des grands-parents de Catherine.

    Rapidement, ce petit territoire familier a provoqué la révolution copernicienne tant espérée. La fin des commandes parisiennes m'a permis de pratiquer une photographie plus personnelle et notre nouvel environnement est devenu ma principale source d’inspiration. Il s’agit d’essayer d’exprimer les émotions que je peux ressentir à vivre ici, sur le rebord du monde.

    Je tâtonne, expérimente plusieurs formes photographiques pour échapper à l’iconographie éculée des bords de mer, bateaux et filets de pêche. Par chance, je suis trop malade en mer pour photographier à bord ! Je reste donc à quai et pousse la porte des hangars : criée, chantiers navals, forges marines, conserveries, glacière… Je découvre la filière « A terre» alimentée par les marées successives des chalutiers, ligneurs et bolincheurs. Communauté. Travail manuel. Pénibilité. Architecture économique et sociale du territoire.

    Et il y a des jeunes. Ceux qui n’ont pas quitté « le pays » et s’y accrochent, viscéralement. Ils m’intriguent, je les photographie : jeune patron-pêcheur, reine des Brodeuses, meunier, écailler, surfer…pourquoi eux restent-ils alors que la majorité s’en va ? Ils me guident sur de nouveaux chemins et contribuent à compléter ma carte mentale bigoudène.

    Ainsi naissent Les Mois Noirs, récit photographique de fiction, représentation intime du territoire sur lequel ma bigoudène et moi avons fait le choix de vivre." - Stéphane Lavoué

    40,00
  • Quickview

    Northscape – Thomas Klotz

    La collection LOCI se propose de participer à la mémoire universelle d’un lieu en racontant de la manière la plus ouverte l’histoire, l’horizon, la géographie d’un endroit par le biais du récit artistiqueet littéraire. Northscape de Thomas Klotz est la seconde publication de LOCI. Il révèle des paysages urbains du nord de la France où géométrie bancale et saturation chromatique témoignent de l’engagement intime du photographe. Pour rigoureuse que soit sa série qui égrène les façades dans une sorte de désespoir froid et les entrecoupe de quelques échappées dans la nature et de rares vues intérieures, le parti pris conceptuel ne semble jamais préexister à la prise de vue. - Sonia Voss Texte en français et anglais
    38,00
  • Quickview

    Une Double Absence – Akihito Yoshida

    Véritable récit photographique, cet ouvrage raconte l’histoire d’un jeune homme, Daiki, dont la vie était entièrement dédiée à sa grand-mère, Yukimi. Fasciné et touché par cette relation unique, le photographe Akihito Yoshida, cousin de Daiki et petit-fils également de Yukimi, décide de documenter cette histoire. Il photographie le quotidien et l'on voit au fil des années, une relation rare se créer entre la grand-mère et son petit-fils : attention, bienveillance, confiance et attachement dessinent un lien d’une extraordinaire force. Mais un jour, Daiki disparaît, sans un mot. Yukimi s’effondre, la présence de Daiki s’efface. Que reste-t-il de cette histoire, de leur relation, de leur affection ? Akihito Yoshida donne à voir l’impermanence des êtres, la fragilité des liens, les apparences qui trompent, l’absence obsédante des êtres qui nous sont chers. Ce travail a été présenté au Kyotographie International Photography Festival, au Lianzhou Foto Festival, tous deux en 2017, au Singapore International Photography Festival en 2018 et à la Fisheye Gallery en janvier 2020.
    42,00
  • Rupture de stock
    Maurice, Tritesse et rigolad - Charlotte Abramow
    65,00
    Quickview

    Maurice, Tristesse et rigolade – Charlotte Abramow (édition signée et numérotée)

    Le livre « Maurice, Tristesse et rigolade » retrace la vie de Maurice Abramow, sa traversée du cancer et du coma, sa reconstruction et sa renaissance à 84 ans. Le père de Charlotte est un personnage atypique et excentrique, un médecin et un rêveur. Suite à un cancer et à un coma qui lui laissera des séquelles neurologiques, il doit tout réapprendre et ne sera plus le même, vivant dans son monde intérieur. Mais ce personnage fantasque entretient avec sa fille une relation complice. Et les progrès de la rémission de Maurice, vécus comme une véritable renaissance, seront une formidable source d’énergie pour Charlotte pour mener à bien ce projet commenceé comme en jeu photographique entre un père et sa fille. Le surréalisme affleure dans plusieurs des images qui, loin de nous enfoncer dans un pathos douloureux, nous transportent dans un monde parallèle, léger et réjouissant. Charlotte remet en scène son père en studio dans 7 tableaux métaphoriques en sept chapitres sous la forme d’un conte qui lui est dédié : le coma, la chambre, la désorientation, le langage, le royaume, l’entretien surréaliste, le prochain monde. Ce conte ne traduit pas une volonté de comprendre ce mystère, mais de lui rendre hommage. Édition signée et numérotée sur 1000 exemplaires.
    65,00
    65,00
  • Quickview

    Les loges du Français – Stéphane Lavoué

    Jamais n'a été proposé une visite aussi particulière, aussi étonnante. À l'intérieur de la Comédie-Française sont disposées − sur trois étages − quarante loges réservées aux soixante sociétaires et pensionnaires de l'Institution. Une même clef ouvre toutes ces loges qui chacune raconte une histoire de théâtre, de scène, de mots de Molière et d'autres auteurs, de rythmes, de scansions et de phrasés. En partenariat avec la Comédie-Française.
    35,00
  • Rupture de stock
    50,00
    Quickview

    The Kingdom – Stéphane Lavoué

    Auteur : Stéphane Lavoué "J’y suis arrivé par hasard un soir, en suivant les courbes sinueuses de la North Ridge Road, chemin de crêtes boueux et cabossé, qui relie les fermes de West-Burke et Sutton les unes aux autres. Sans jamais avoir l’impression d’avoir traversé de frontière. Ce n’est qu’au petit matin, en quittant la maison de bois au style typique de la Nouvelle-Angleterre, pour accompagner mes hôtes à leur messe dominicale de Barton dans un Royaume, celui du Nord-Est, The North East Kingdom of Vermont. Intrigué par l’idée qu’au cœur de la fédération des Etats Unis d’Amérique, j’avais malgré moi illégalement pénétré en territoire royal, je décidais d’entreprendre le voyage qui me mènerait vers ses confins, des rives méridionales du lac Memphrémagog aux pentes des Green Mountains, à la rencontre des sentinelles et sujets du Royaume. J’y ai croisé la désolation de ces maisons éventrées, comme soufflées par le temps, abandonnées par leurs propriétaires, victimes du déclin industriel. J’y ai croisé de jeunes fermiers utopistes venus expérimenter une vie alternative décroissante, refusant la mécanisation, chuchotant aux oreilles des bœufs et chevaux une langue inconnue. J’y ai croisé des chasseurs d’ours armés d’arc et de flèches, des taxidermistes en peau de loup, la princesse des abattoirs, un vieil explorateur et la femme à la bûche. Je suis passé de ferme en ferme, les unes m’ouvrant les portes des suivantes. Et, transformant peu à peu mon chemin entre lac et collines en une quête royale, à chacun je posais la question : Mais où donc se trouve le Roi?" Stéphane Lavoué
    50,00
    50,00
  • Quickview

    Cosmic – Sandrine Elberg

    D'un point de vue littéral, il est vrai que l'on peut être tenté, au préalable, d'assimiler ces photographies à une longue tradition d'observation scientifique - les images que l'on croit créées au microscope côtoient celles qui auraient pu être réalisées avec un télescope. Certains modèles sont semblables à des particules saturées de vie ou d'énergie ; certains ont une consistance organique, tandis que d'autres sont comme des effusions de matière, des arcs électriques ou des corps en fusion jaillissant du néant. D'autres figures circulaires pourraient être associées à des hublots appartenant à n'importe quelle machine d'exploration. Mais ce qui polarise réellement le travail de Sandrine Elberg autour de principes scientifiques n'est pas tant les évocations visuelles, une physionomie globale, que la manière dont elle considère la production de ces photographies. En effet, si l'attrait pour les environnements cosmiques ne s'estompe jamais, c'est tout le mode opératoire qui est appréhendé dans une logique comparable à celle des sciences expérimentales, surtout quand il s'agit de valider des hypothèses oscillant entre clairvoyance et surprise, ou d'hésiter entre invention consciente et découverte fortuite. Julien Verhaeghe
    30,00
  • Quickview

    M.O.O.N – Mysterious Orbital Object Non-identifield – Sandrine Elberg

    Sandrine Elberg nous présente son deuxième livre auto-publié dédié à son travail photographique composé d'images stellaires qu'elle réalise depuis plusieurs années lors de ces voyages et expérimentations dans sa chambre noire. Après son premier carnet de voyage photographique Cosmic, Sandrine Elberg nous dévoile M.O.O.N et nous invite au voyage spatial et à la découverte d'une nouvelle Lune. Les livres de Sandrine Elberg sont des objets uniques et inclassables : un voyage dans le cosmos, faisant appel à notre imaginaire collectif,  à la contemplation ainsi qu'à la rêverie. A travers M.O.O.N, l'artiste a souhaité rendre hommage à Valentina Terechkova, première femme cosmonaute envoyée dans l'Espace. Le livre marque aussi les cinquante ans du premier pas de l'homme sur la Lune le 21 juillet 1969.
    38,00

Suivez l'actualité Fisheye