« Mes productions artistiques dépeignent souvent des éléments naturels : les déserts, les jardins, les plantes et les fleurs. J’y explore la beauté du monde en jouant avec les textures, la lumière et les couleurs », explique Xuebing Du. Ce photographe d’origine chinoise s’est installé en Californie, où il travaille aujourd’hui en tant que designer. Inspiré par la végétation, le cinéma et la peinture, il construit un univers graphique aux tons chatoyants. Une esthétique que l’on retrouve dans ses séries California – un road trip atypique au cœur de l’état américain – et Sin Ti, un hommage aux tableaux impressionnistes. « Mon secret ? Je suis très sensible aux changements des saisons. Elles influencent considérablement ma palette de couleurs. Pour California, je l’ai utilisée de manière à créer une dimension théâtrale. Sin Ti, en revanche, possède des nuances plus profondes : je l’ai réalisée en hiver, et j’imagine que le froid m’a poussé à ajouter plus de couches », s’amuse-t-il. Deux projets complémentaires, mêlant la splendeur contemplative des œuvres de Gustav Klimt ou Pierre Bonnard aux merveilles naturelles trouvées au gré de ses voyages.

© Xuebing Du