Stéphane Mahé

« On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre,
mais avec ce papier collant qu’on déroule en rubans. Il a quelque chose du rouleau de pellicule. Stéphane Mahé attrape les silhouettes, pattes de mouche,
poche les paysages et les plonge dans un liquide de sa composition : les êtres et les choses sont pris dans cette résine, instantanés, toujours vivants. À travers les photographies, ils brillent plus intensément, sauvés du ruissellement du temps. » – Arnaud Le Gouëfflec

Extrait de « Somewhere » / © Stéphane Mahé
Extrait de « Somewhere » / © Stéphane Mahé
Extrait de « Somewhere » / © Stéphane Mahé
Extrait de "Somewhere" / © Stéphane Mahé
Extrait de "Somewhere" / © Stéphane Mahé
Extrait de « Somewhere » / © Stéphane Mahé
Extrait de « Somewhere » / © Stéphane Mahé
Extrait de "Somewhere" / © Stéphane Mahé
Extrait de "Somewhere" / © Stéphane Mahé
Extrait de « Somewhere » / © Stéphane Mahé
Extrait de « Somewhere » / © Stéphane Mahé
Extrait de « Somewhere » / © Stéphane Mahé
Extrait de « Somewhere » / © Stéphane Mahé
Extrait de « Somewhere » / © Stéphane Mahé
Extrait de « Somewhere » / © Stéphane Mahé
Extrait de "Somewhere" / © Stéphane Mahé
Extrait de "Somewhere" / © Stéphane Mahé
Extrait de « Somewhere » / © Stéphane Mahé
Extrait de « Somewhere » / © Stéphane Mahé
Extrait de "Somewhere" / © Stéphane Mahé
Extrait de "Somewhere" / © Stéphane Mahé
Extrait de « Somewhere » / © Stéphane Mahé
Extrait de « Somewhere » / © Stéphane Mahé
Extrait de « Somewhere » / © Stéphane Mahé