Sayuri Ichida découvre la photographie à l’âge de 14 ans en empruntant le boîter de son père. Depuis, elle n’a jamais arrêté. « Quand je shoote, je me perds dans mon monde ». Pour elle, la photographie est un moyen d’échapper au monde réel. Elle a pourtant toujours un pied dans la réalité et demeure attentif à « la beauté éphémère du quotidien ». Elle a démarré sa série In between en 2012, lorsqu’elle déménage à New York. À travers ce projet, qu’elle assimile à une chasse au trésor, elle remarque les similitudes entre son pays d’origine, le Japon, et les Etats-Unis. Cette série intemporelle évoque le silence comme le souvenir. 

© Sayuri Ichida
© Sayuri Ichida
© Sayuri Ichida
© Sayuri Ichida

Images extraites de la série In between © Sayuri Ichida