« Je veux montrer à quel point notre réalité peut être colorée, à quel point nous pouvons combiner les incompatibles. Je veux montrer l’art dans la vie de tous les jours », déclare Lada Solovyova. Entre absurdité et banalité, intensité et simplicité, la photographe ukrainienne de 21 ans met en scène son environnement, et les objets de son quotidien. Dans la spontanéité de ses compositions, un esprit allégorique et pop se dégage, saturé par des tonalités électriques. Son travail émane de ses habitudes : elle ne cherche à représenter que ce qu’elle a sous les yeux. « Tout est toujours simple avec moi. Je ne ramène jamais rien à l’idéal. Je vois, je vis, je n’ai pas peur de le montrer aux autres et bien sûr je n’hésite pas à utiliser l’ironie », poursuit-elle. Parsemés dans son travail, on découvre ses autoportraits dynamiques, légers et mis en scène. « Toutes mes images sont sans visage », explique-t-elle – autant de représentations de soi, que d’autrui.

© Lada Solovyova