Guillaume Hebert propose avec Updated Landscape « une lecture dichotomique de paysage ». Dans ses images d’un genre hybride, se mêle la vision des peintres d’antan avec celle d’un photographe contemporain. Si Guillaume est passionné depuis toujours par la peinture ancienne, il prouve ici que la photo n’est que le prolongement de cette dernière. « Je suis probablement un peintre raté et c’est pour cette raison que je me suis tourné vers la photographie », confie-t-il.
Jean-Honoré Fragonard, Eugène Delacroix ou encore William Turner, les connaisseurs retrouveront dans ses « tableaux photographiques » quelques grands maîtres. En mélangeant différentes atmosphères, Guillaume interpelle
le spectateur et soulève de multiples questions. Comment l’urbanisation transforme-t-elle notre perception ? Quand prendrons-nous, enfin, conscience de cette tragédie écologique et culturelle ? Et surtout, « où est donc passé cet héritage culturel qui nourrissait les arts ?» Il remporte avec ce travail,
exposé au Festival Circulation(s), le Prix du Public 2018.

© Guillaume Hebert