« Avec minimalisme, je poursuis ce sentiment d’isolement qui nous transporte dans un état de conscience plus élevé. Pour savoir admirer ce que nous avons dans la vie de tous les jours », raconte le photographe italien Francesco Lopazio. Sans ligne directrice, mis à part la sublimation de ce que nous offre la nature, ses images nous emportent à la rencontre du monde. Sorties tout droit d’un rêve, ses compositions élégantes ouvrent les rideaux sur des trésors cachés. Inspiré par les écrits du poète italien Giacomo Leopardi, l’artiste capture « des couleurs fortes et des sujets audacieux », pour mieux interroger « la relation entre les êtres humains et la nature », explique-t-il. Face à nous, au galop, ou au milieu du paysage, on découvre la figure noble du cheval, ici et là, dans ses images – un symbole majestueux et intime pour l’auteur. « Ils ne sont pas seulement de belles figures, ils représentent mon lien avec les montagnes qui entourent ma ville natale. Ainsi, lorsque je voyage et que je rencontre ces êtres magnifiques, je me sens comme chez moi. Ces chevaux blancs en particulier. Ils sont libres. Ils sont allégoriques », conclut le photographe.

© Francesco Lopazio