« Je ne me suis jamais concentré sur une seule manière de photographier, je shoote ce qui m’intéresse, tout simplement », déclare Drew Vickers. Ce photographe new-yorkais pratique la photo de mode comme de rue ou encore la nature morte. En couleur ou en noir et blanc, ses clichés ont tous un point commun : l’émotion. Une émotion délicate, à fleur de peau que l’on retrouve dans ses diptyques et dans ses portraits. « C’est sans doute pour cette raison que je photographie principalement des personnes », précise-t-il. « Je peux observer 500 photos d’un même modèle sans me lasser, mais lorsque je regarde une fleur plus d’une fois, elle cesse de m’intéresser. » Un travail éclectique, sublimé par l’imagination débordante d’un photographe avide de nouveauté.

© Drew Vickers