Directeur de création et curateur, Arnaud Freitas s’est familiarisé avec le 8e art grâce à son métier. « Il m’a permis d’affiner ma perception de l’image, de développer une certaine sensibilité et de construire une écriture singulière », précise-t-il. Inspiré par la scène photographique émergente, et son désir de renouveler et d’interroger le médium, l’artiste explore le monde et rapporte de ses voyages des « récits intimes, fictifs et poétiques ». Paysages et corps se répondent, au cœur de ses créations, dévoilant son goût pour l’abstraction. « Au fur et à mesure que je conçois mes images, je développe une approche plus plastique, avec une notion de temps suspendu et d’espace confiné, où toute idée de distance s’est évaporée », confie-t-il. L’Homme, quant à lui, se dérobe à nos regards, tout en se laissant apercevoir. « Si je l’aborde par détour c’est pour éviter de le confronter frontalement. Je préfère faire émerger ce qui resterait sous la surface, le négligé et l’invisible », ajoute l’auteur. Une collection d’instants fugaces, prolongés par une douce harmonie.

© Arnaud Freitas