« Explorer la communauté, la culture et l’identité à travers l’image », tel est l’objectif d’Anumeha, photographe portraitiste installée à New York. « En plus de m’intéresser aux traditions communautaires, j’adore photographier les gens dans leur vêtement et environnement d’origine. La musique constitue une part importante de mon processus photographique. Quand je voyage, j’écoute des chansons locales. Cela m’aide à me connecter », ajoute-t-elle. Car sur le terrain, elle cherche toujours à faire du lien : « Si vous prenez le temps de parler à quelqu’un – même avec les barrières de la langue – un lien se créée. L’appareil photo est un excellent outil pour s’approcher et se rapprocher », confie Anumeha. Pour cette dernière, le 8e art s’apparente à de la méditation. « Quand je suis dans la rue et que je fais des images, je me situe dans un état d’hyperconscience, je ne pense à rien d’autre ». Calme et intimité émanent de ses portraits.

Processed with VSCO with m5 preset

© Anumeha