« Je m’appelle Alla Chiara. Je suis née en Russie et j’ai déménagée en Italie à mes 8 ans. Je me suis tournée vers le 8e art durant mon adolescence alors que je cherchais à communiquer mes pensées et mes sentiments, à m’épanouir. J’ai laissé tant de choses derrière moi, en Russie, et il me fallait comprendre », annonce l’artiste, aujourd’hui âgée de 22 ans. Très vite, la jeune femme a réalisé que pour mieux se connaître et découvrir son rôle dans la vie, il lui était nécessaire de travailler avec les émotions – les siennes ou celles des autres. « Quand j’ai commencé à produire, je souhaitais montrer la fragilité des êtres humains, à travers leurs histoires. Aujourd’hui, j’essaye de voir tout ce qui échappe à mes yeux de photographe. Je veux rendre compte de toutes les perspectives de la vie, de tous ces petits détails que l’on ne peut expliquer par nos sentiments ». Et dans cette approche, le corps et la nature ne font qu’un. « La nature est l’essence de la vie, et pourtant nous n’y prêtons pas attention. Je suis persuadée qu’elle pourrait nous apprendre beaucoup… », conclut Alla Chiara Luzzitelli.

© Alla Chiara Luzzitelli