Le photographe chilien Chris Leskovsek aime décrypter la société. En témoigne son ouvrage Valpo, dans lequel il documente Valparaíso, une ville portuaire située au Chili.

« L’image a toujours fait partie de ma vie, mais elle m’est apparue comme une forme d’expression à part entière, quand je suis arrivé en Nouvelle-Zélande. Là-bas, durant un an, j’ai été très déprimé et il m’a fallu donner un sens à cet endroit, à cette nouvelle culture », se souvient Chris Leskovsek. Originaire de Santiago, au Chili, cet artiste de 36 ans a redécouvert la photographie, il y a sept ans, en déménageant à Auckland.

Retour dans son pays d’origine avec son ouvrage intitulé Valpo. À la manière d’un carnet de bord, Chris Leskovsek embarque son lecteur dans les rues de Valparaíso, une ville portuaire chilienne inscrite au patrimoine de l’Humanité, situé à 120 km à l’ouest de Santiago. Le fameux port qui avant lui, a inspiré le poète Neruda, « si nous montons et descendons tous les escaliers de Valparaíso, nous aurons fait le tour du monde ».

Si le port est connu pour ses maisons colorées, l’artiste chilien  a préféré une immersion dans la ville chilienne en noir et blanc. « Le monde est déjà en couleurs. Je force ainsi le spectateur à dépasser l’évidence », explique le photographe qui aime prendre des notes sur la société. « Autrefois l’entrée principale du pays, la ville a accueilli des réfugiés de la Seconde Guerre mondiale. Son côté bohème en a attiré beaucoup, surtout à l’époque. Ces dernières années, la ville s’est fait piéger par le temps, laissant vagabonder les ivrognes dans les ruelles miteuses. Certes, quelques locaux demeurent, mais la ville est coincée entre son passé et son avenir ». Il signe, avec Valpo, un ouvrage nostalgique et poétique invitant le lecteur à déambuler dans le dédale chilien. « J’ai voulu représenter ce qui rend Valparaíso si unique. À savoir les marches raides qui façonnent et protègent les rues et les collines ». Un clin d’œil à la couverture, découpée en escalier.

Valpo, By out of Focus, 15,00 $, 48 p.

© Chris Leskovsek