Depuis 16 ans, le photographe britannique Colin Pantall photographie sa fille, Isabel. All Quiet in the Home Front relate les explorations de la jeune fille dans les bois environnants. Un journal intime visuel, délicat et sensible, sur la paternité.

Colin a toujours été touché par le lien fort unissant Isabel et sa mère, Katherine. Pour cette raison, il n’a jamais essayé de s’immiscer entre elles. Il a cependant trouvé dans les bois un sanctuaire familier, dans lequel lui et sa fille pouvaient s’abriter. « Cet endroit nous a rapprochés, il nous calmait », confie Isabel. « Je partais souvent me promener avec mon père, nous allions courir dans les montagnes. Là-bas, on sent la terre, l’herbe humide, les feuilles des arbres. Aucun mur ne nous retient lorsqu’on est dehors ».

Incapable de trier les centaines de photos prises pendant ces seize années, Colin les montre finalement à sa femme. Pour celle-ci, le fil conducteur est clair. « C’est évident. C’est toi : tu es dans tous les paysages. Depuis sa naissance, tu l’as emmenée en balade… Tu racontes l’histoire de ta relation avec Isabel à travers le paysage ! »

La promenade de toute une vie

Le livre est rythmé par les pas de la famille, arpentant les années comme les montagnes. Familier et personnel, All Quiet on the Home Front nous emporte avec aisance dans la liberté et l’intimité des liens familiaux. Au fil des pages, l’émerveillement de Colin face à l’évolution de sa fille grandit. Ses mouvements changent, les regards sont partagés, son corps d’enfant est tantôt emporté par une énergie enjouée, tantôt allongé paresseusement dans l’herbe. Les photographies illustrent la paternité, et les peurs qui l’accompagnent. « On ressent cette angoisse quand son enfant grandit, et que son rôle de parent croît pour diminuer ensuite ».

Les images accompagnées de mots plaisent à Colin, qui voit, dans ce livre, une forme de transcendance. La matière renforce et célèbre le lien qu’entretiennent Colin et Isabel avec la nature. Elle cristallise le sol boueux sur lequel la fillette se dresse, l’air qu’elle respire doucement. « Isabel aura toujours cette profonde connexion avec le territoire dans lequel elle a grandi, peu importe ce que la vie lui réserve », dit Colin. Un magnifique récit d’un père et de sa fille, sublimé par la pureté de la nature.

 

All Quiet on the Home Front, publié par ICVL Studio, 44 €, 112 p.

From All Quiet on the Home Front © Colin Pantall
From All Quiet on the Home Front © Colin Pantall
From All Quiet on the Home Front © Colin Pantall
From All Quiet on the Home Front © Colin Pantall
From All Quiet on the Home Front © Colin Pantall
From All Quiet on the Home Front © Colin Pantall

All Quiet on the Home Front III by ICVL Studio from Rab on Vimeo.

© Colin Pantall