Connu pour ses images de mode et ses mises en scène aussi colorées que somptueusement originales, Guy Bourdin reste, pour beaucoup, un photographe inconnu et mystérieux. L’ouvrage Untouched dévoile ses photos de jeunesse face auxquelles il nous est difficile de résister.

Guy Bourdin aimait brouiller les pistes. L’univers de la mode et de la publicité lui permettait de se cacher derrière les simulacres, les poses audacieuses, voire érotiques et la sophistication des mises en scène. Décédé en 1991, il a laissé un héritage compliqué et ce n’est qu’aujourd’hui que l’on commence à mieux connaître ses œuvres de jeunesse. Il est en train d’acquérir une reconnaissance bien méritée, au-delà du seul domaine de la mode et de la publicité. Untouched est la première pierre de cette redécouverte. Parmi les archives, ses héritiers ont découvert une vieille boîte Kodak couverte de poussière (la couverture du livre). Elle contenait une centaine d’enveloppes marron contenant un négatif en noir et blanc et un contact annoté. Prises à Paris au début des années 1950, ces images sont antérieures à ses collaborations professionnelles avec les magazines.

Dans les coulisses d’une création

Untouched change notre vision de Bourdin. Pages après pages, on entre dans les coulisses d’une création. On voit ses premières influences (Weston bien sûr, mais aussi la photographie humaniste française : Brassaï, Kertesz et bien d’autres…). On découvre sa sensibilité au noir et blanc, lui qui est surtout connu pour ses couleurs « flashy », saturées et son utilisation violente du flash. Ici, au contraire, tout est en demi-teinte, en subtilité, avec des teintes grises superbement restituées. La maquette du livre utilise à la perfection l’esthétique des vieux tirages retrouvés. Le scotch jauni fixe par exemple les tirages sur un carton beige. Tout cela pourrait être un peu artificiel et faussement vintage. Or c’est tout le contraire. L’impression en encre mate sur un papier offset traduit la mélancolie des images et le style précis de l’auteur. Certains portraits sont de véritable chef-d’œuvre et on comprend mieux comment, par ses choix de recadrage, Bourdin a effectué ses compositions épurées qui feront sa renommée.

Bien plus qu’un simple livre de photos de jeunesse, Untouched nous montre qu’il ne faut pas réduire Guy Bourdin à ses images les plus connues. Il faut au contraire envisager, à égalité, l’ensemble de sa production. On s’apercevra alors qu’il fait assurément partie du cercle restreint des grands noms de la photographie française du 20ème siècle, autant par son habileté de composition et de transgression que par la justesse de ses cadrages et sa sensibilité cachée. Voici un très beau livre et un parfait cadeau de Noël pour tous ceux qui ne connaissent que les photos de mode de Guy Bourdin.

 

Untouched, Éditions Steidldangin, 55 euros, 256 pages.

© Guy Bourdin