Les photographies de notre sélection Instagram #394 offrent comme un avant-goût de la liberté associée au printemps. Dans ces images à la simplicité rafraîchissante, la poésie se dénude.

@beadegiacomo

Dans les photographies sensuelles de la Milanaise Bea de Giacomo se nichent des détails enfantins et une fantaisie rieuse. Leur composition minutieuse fait sentir l’influence du design et de la mode sur sa pratique.

© Bea de Giacomo / Instagram

@hugomallat

Derrière les clichés d’Hugo Mallat se cache un vrai savoir-faire photographique. Habitué des chambres noires d’où il tire ses images et celles d’autres photographes, l’artiste prend le temps de révéler son environnement avec nuances et raffinement.

© Hugo Mallat / Instagram

@sarameinz

Photographe espagnole installée à Amsterdam, Sara Meinz construit avec peu d’éléments pour évoquer un tout. Attirée par la force évocatrice des choses simples, elle se plaît à capturer le monde tel qu’on le vit, ou qu’on l’envie.

© Sara Meinz / Instagram

@osmaharvilahti

Fluctuant entre photographies de mode et natures mortes ubuesques, Osma Harvilahti construit un univers d’une gaieté communicative. Carnaval de couleurs, de matières et de mouvements, ses images appellent les jours fleuris du printemps.

© Osma Harvilahti / Instagram

@heaven_portraiture

Harsha Vardhan est à l’affût des moments les plus rares. Son sens inné du timing l’amène à réaliser des images à la poésie fabulatrice. Son terrain de jeu ? L’Inde dont il est originaire, et qu’il parcourt de long en large – et sans jamais se restreindre à aucun genre photographique.

© Harsha Vardhan / Instagram

© Image d’ouverture : Bea de Giacomo / Instagram