Paysages mélancoliques ou nature sauvage, bouquets de fleurs ou pétales parsemés, corps sensuels ou allégresse candide… En cette journée du 8 mars, la sélection Instagram #340 met les femmes à l’honneur et célèbre la pluralité de leurs regards.

@bynicolemejia

Établie à Los Angeles, Nicole Mejia, armée de son éternel argentique, diffuse calme et délicatesse. Documentant son quotidien au détour de ses balades en bord de mer ou en nature, elle laisse s’écouler le temps.

© Nicole Mejia / Instagram

@dafyhagai

Originaire de Tel-Aviv et installée à Londres, Dafy Hagai déploie une galerie d’images teintée de soleil. Ici, les visages et les corps sont, tour à tour, emprunts de désir et de sensualité.

© Dafy Hagai / Instagram

@yaya_rasner

Véritable « accro à la nostalgie et à tout ce qui est rose », Yael Rasner compose avec tendresse des portraits ou natures mortes aériennes et poudrées. Dans les tableaux photographiques de l’artiste israélienne, tout n’est que douceur et volupté.

© Yael Rasner / Instagram

@guolimage

Originaire de Beijing, la photographe de mode Lila Guo a fait du portrait sa spécialité. Dans les studios épurés ou dans la nature sauvage, les femmes qu’elle immortalise resplendissent toujours au cœur de l’image.

© Lila Guo / Instagram

@teoricadelcaos

Fleurs des champs et jardins élégants, sourires sincères et mises en beauté recherchées… « Toutes les histoires naissent du vide et du chaos », affirme Cristina Jul. À travers sa galerie, l’artiste madrilène célèbre ainsi une poésie de la légèreté assumée, sophistiquée et colorée.

© Cristina Jul / Instagram

Image d’ouverture © Yael Rasner / Instagram