Ils photographient les femmes, la nature ou encore l’espace urbain dépeuplé. En réinventant notre rapport au monde, les artistes de la sélection Instagram #319 offrent de nouvelles perspectives.

@blandinegy

Les projets de Blandine Garchery se caractérisent par des clichés de mode aux nuances solaires. La photographe y sublime une féminité nonchalante qui ne manque pas de glamour.

© Blandine Garchery / Instagram

@henrydiagne

L’œil d’Henry L. Diagne saisit le flou permanent qui suggère une autre vision, dissimulée du monde qui nous entoure. S’il photographie beaucoup l’autre, il prend aussi le temps d’admirer des objets du quotidien.

© Henry L. Diagne / Instagram

@theshogunboi

Le temps file dans l’obscurité, de même que les sujets de @theshogunboi. S’ils courent se réfugier tantôt dans la nuit, tantôt dans les profondeurs du métro, jamais ils ne fuient le regard de l’artiste dont on ne connaît pas le prénom.

© theshogunboi / Instagram

@elijahbrune

Les scènes que photographie Elijah Brune sont pareilles à des espaces dépeuplés, en l’attente de quelconques représentations. Un appel au voyage de l’esprit, doublé d’une invitation à projeter nos récits rêvés.

© Elijah Brune / Instagram

@yangjihoon_

Les tonalités froides des images de @yangjihoon_ confèrent à la nature quelques airs austères. Pourtant, l’artiste parvient à réinventer notre rapport à celle-ci en montrant que l’être humain, dans le ciel ou les nénuphars, s’y confond volontiers.

© yangjihoon_ / Instagram

Image d’ouverture © Henry L. Diagne / Instagram