Flou artistique, textures singulières et jeux de miroirs, les photographes de notre sélection Instagram #302 multiplient les strates de leurs images pour déboussoler le regardeur. Rapportée à sa propre surface, l’image photographique devient un échantillon direct de la matière du monde.

@merrickdarcy

Installé à Londres, le photographe franco-britannique Merrick D’Arcy-Irvine s’intéresse aux mouvements du corps humain. La mode et la danse deviennent les prétextes pour composer des images à la fois sensuelles et terriblement mystérieuses.

© Merrick D’Arcy-Irvine / Instagram

@danielmolinaph

Rugueuses, douces, brutes et parfois délicates. Le photographe espagnol Daniel Molina multiplie les textures dans ses compositions. Avec des plans resserrés et minimalistes, l’artiste capture les infimes détails du quotidien qu’il sublime à travers des lumières presque divines.

© Daniel Molina / Instagram

@hudrodrigues_

Installé à São Paulo, au Brésil, le photographe et réalisateur Hudson Rodrigues capture la beauté fuyante d’une jeunesse passionnée. À travers son objectif, les miroirs apparaissent pour ajouter de la profondeur à notre monde. Narcissisme, introspection ou bien sensualité ? Les jeux d’interprétations se décuplent avec les reflets.

© Hudson Rodrigues / Instagram

@ksaylorr

La jeune photographe de 19 ans concocte une réalité faite d’illusions. Les photographies de Kelly Saylor troublent les lois de la physique, et reformulent la notion de certitude. En parcourant la galerie Instagram de l’artiste, une reconstruction de nos évidences s’impose. 

© Kelly Saylor

@oum___b

Rien n’est réel chez Oumaïma Belouali, son environnement fantastique semble être tout droit sorti de nos rêves. Ses clichés modélisent la réalité en la distendant. Une photographe à découvrir en restant éveillé.

© Oumaïma Belouali

Image d’ouverture : © Hudson Rodrigues / Instagram