Décors féériques et scènes mondaines distillent magie et mystère au cœur de cette sélection Instagram #231. Une collection de sept comptes qui saura vous inspirer !

@toscanology

Des murs effrités, des barbelés rafistolés, des pneus crevés, l’univers de Darío Toscano est inaccoutumé. Installé à Madrid, le photographe transforme des situations peu gracieuses en clichés minimalistes. Il parvient à métamorphoser l’inesthétique en tableaux enivrants. 

© Darío Toscano / Instagram

@seebylaura

C’est l’univers de la mode qui fascine Laura Granados Lafuente, photographe installée à Londres. En parcourant ses portraits, on comprend très vite qu’elle cultive un certain goût pour l’absurde. Ses modèles, placés dans d’étranges positions, redéfinissent le beau.

© Laura Granados Lafuente

@doferdo

Scènes nocturnes, décors géométriques et personnages solitaires peuplent les créations de Ferdonio Damanik. En mêlant créations digitales et photographiques, il dévoile un amour de la mise en scène, et un goût prononcé pour le mystère. Une galerie délicieusement inquiétante.

© Ferdonio Damanik

@crisjrey

« Je suis passionnée par les arts visuels depuis mon enfance. Je vois, dans ma créativité, un symbole héréditaire », déclare Cris J Rey. Romances mélancoliques, scènes minimalistes et jeux de lumière dialoguent dans sur son Instagram. Un ensemble aussi raffiné qu’apaisant.

© Cris J Rey / Instagram

@studiobast

« Blowin’ in the wind » (NDLR, qui souffle dans le vent) annonce Maxime Bastide dans sa biographie. C’est exactement ce que son compte procure : un vent de légèreté. Ses clichés argentiques agissent comme des caresses visuelles. Une douce pause où la brise invite à la rêverie.

© Maxime Bastide / Instagram

@polozova

Installée à Moscou, Алиса Полозова aime expérimenter. Elle photographie les visages, les corps ou encore les ombres avec élégance et originalité. Une artiste pour qui le regard d’auteur et la photographie de mode ne font qu’un.

© Алиса Полозова / Instagram

@apresley89

Diplômé de l’Institut d’art de Chicago, Anthony Presley est un oiseau de nuit. Quand il ne capture pas la vie nocturne à Memphis, où il réside, le photographe part à la conquête du Japon. Une errance lumineuse.

© Anthony Presley / Instagram

Image d’ouverture © Алиса Полозова / Instagram