Focus sur les trois découvertes préférées des lecteurs, présentées en octobre 2018 sur le site de Fisheye : le collectif Crowns and Owls, Kiki Xue et Daniel Müller.

1. Crowns & Owls

Le collectif Crowns and Owls s’est emparé des maladies mentales, un sujet universel et pourtant peu médiatisé, en réalisant Within, un film de trois minutes. « Nous ne sommes pas des spécialistes sur la question de la santé mentale, mais intuitivement, ce thème guidait nos productions antérieures », explique le collectif. Le trio a décidé de lever le voile et a offert ce court métrage à Mind, une association  anglaise spécialisée dans cette question. Ce spot s’est décliné en un ouvrage dont les profits ont été reversés à l’association.

© Crowns and Owls

2. Kiki Xue

C’est par hasard que Kiki Xue, artiste chinois originaire de la province du Sichuan, s’est tourné vers la photographie. « À l’université, j’étudiais les mathématiques », confie-t-il. Néanmoins, passionné par le médium, il collectionne les livres des « grands maîtres de la photo », et commence à pratiquer. Il rejoint rapidement un magazine de mode et développe son esthétique particulière.

© Kiki Xue

3. Daniel Müller

« Souvent, la mémoire me fait défaut et la photographie m’aide à fixer les instants… Elle est aussi un exutoire créatif essentiel. Grâce à elle, je peux dire la vérité, révéler des secrets. » Avec Endless Summer, le photographe berlinois Daniel Müller a choisi de se concentrer sur la Suisse, dont est originaire sa compagne.

© Daniel Müller

Image d’ouverture © Crowns and Owls