Focus sur les trois découvertes préférées des lecteurs, présentées en septembre 2019 sur le site de Fisheye : Shelbie Dimond, Justin Hashaw et M.H. Frøslev.

1. Shelbie Dimond

Née en 1992, la portraitiste américaine Shelbie Dimond perçoit le medium photographique comme un refuge. Après avoir quitté la communauté de Témoins de Jéhovah qui l’a vue grandir, l’artiste a exploré les répercussions d’une telle éducation à travers l’image. Rencontre avec une auteure déterminée.

© Shelbie Dimond

2. Justin Hashaw

Figure emblématique de la pop culture, l’extraterrestre captive l’Homme depuis des décennies. Créatures parfois effrayantes, souvent fascinantes, ces êtres venus d’ailleurs s’immiscent dans les comics, les films, et ne cesse de nourrir les théories du complot. Simple mythe ou réalité ? Pour l’artiste texan Justin Hashaw, ces aliens et leurs vaisseaux sont une source d’inspiration inépuisable.

© Justin Hashaw

3. M.H. Frøslev

« Unsettled City, c’est l’histoire de gens qui trouvent l’amour dans les rues sombres des métropoles, où la nuit peut vous sauver ou vous détruire. » Ces mots de M.H. Frøslev, photographe né à Copenhague en 1988, épousent parfaitement l’atmosphère qui se dégage de son ouvrage. Sombres, ses clichés le sont sans aucun doute. Mais de cette obscurité peuvent jaillir la lumière et la douceur comme la folie et le sang. Dans cet ensemble d’images, presque toutes dans un noir et blanc au grain presque palpable, se dégage un amour sincère du sujet, ses amis, ses maîtresses, des gens de passages. Le feu de l’ivresse et la chaleur de la jouissance l’accompagnent aussi.

© M.H. Frøslev

Image d’ouverture © Shelbie Dimond