Focus sur les cinq découvertes préférées des lecteurs, présentées en janvier 2021 sur le site de Fisheye : Ustinia Smolievskaya, Antone Dolezal, Laurent Castellani, Didier Bizet, et Vincent Ferrané.

1. Ustinia Smolievskaya

« La photographie est le langage parfait pour exprimer ma créativité. Je ne lui pose aucune limite », déclare Ustinia Smolievskaya, 22 ans. Étudiante en école d’art contemporain, l’artiste russe ne cesse d’expérimenter, pour mieux repousser les frontières du médium : « j’utilise l’argentique, je scanne, j’imprime, je dessine sur mes images, mais je les édite aussi sur Photoshop », énumère-t-elle

© Ustinia Smolievskaya

2. Antone Dolezal

Dans The Devil’s Promenade, les photographes Antone Dolezal et Lara Shipley nous emportent au cœur des Ozarks, une région rurale des États-Unis, berceau d’anciennes légendes folkloriques. Une étude captivante du territoire, de l’homme et de leur évolution.

© Antone Dolezal

3. Laurent Castellani

Laurent Castellani, un artiste nantais de 40 ans, n’assume pas le statut de photographe, malgré son succès sur Instagram et la sortie de son ouvrage Reverie. Deux bonnes raisons de découvrir son univers délicat.

© Laurent Castellani

4. Didier Bizet 

Immersion dans l’absurde avec Didier Bizet. Ce photographe français rapporte de son séjour en Corée du Nord des images tronquées et jonchées de références. Une vision humoristique du pays le plus secret du monde. Entretien.

© Didier Bizet

5. Vincent Ferrané

Dans Every-day, le photographe français Vincent Ferrané fait le portrait de sept personnes transgenres et non binaires. Photographiés dans leur intimité, tandis qu’ils se préparent à sortir, les modèles dévoilent leur rituel et invitent le regardeur à interroger la notion de genre.

© Vincent Ferrané 

Image d’ouverture © Ustinia Smolievskaya