Focus sur les cinq découvertes préférées des lecteurs, présentées en janvier 2020 sur le site de Fisheye : Xiangyu Liu, Simon Lehner, Vincent Ferrané, Synchrodogs et Katrine Estrup.

1. Xiangyu Liu

« Mes modèles sont mes muses. Je ne photographie que les personnes qui m’intéressent. Des individus ordinaires qui ne correspondent pas aux critères de beauté, mais qui dégagent une fantaisie qui me plaît », déclare Xiangyu Liu. Ce photographe chinois s’est rendu en Russie pour étudier les Beaux-Arts avant de se tourner vers la photographie. Là-bas, il a découvert une autre manière de voir le monde.

© Xiangyu Liu

2. Simon Lehner

 « J’ai suivi mon premier cours de photographie au lycée, lorsque j’avais 14 ans. Le professeur avait démarré sa leçon en expliquant ce que le 8e art pouvait devenir si on ne lui fixait pas de limite. J’ai su dès le début du discours qu’il s’agissait un médium fait pour moi », se souvient Simon Lehner. Cet artiste de 23 ans, installé à Vienne expérimente, depuis, avec l’image – en mêlant photographie, peinture, archives et même images 3D. Avec How far is a lightyear? il s’immisce dans l’imaginaire d’un jeune garçon en pleine évolution.

© Simon Lehner

3. Vincent Ferrané

Vincent Ferrané n’est pas simplement fasciné par les femmes, il étudie les standards de la beauté. En témoigne sa série Iconography- 25 figures of Jeanne Damas, élaborée autour d’une it girl/model/business woman célèbre. Rencontre avec un photographe qui déconstruit les codes, et les mythes.

 

© Vincent Ferrané

4. Synchrodogs

Documentant la relation entre l’homme et la nature, le duo de photographe Synchrodogs réalise des images hallucinées, inspirées par leurs rêves et notre planète. Roman Noven et Tania Shcheglova forment, depuis 2008, le duo de photographes ukrainien Synchrodogs. Une alliance qui leur a toujours semblé nécessaire. « Lorsqu’on possède une fibre artistique, il est impossible de résister au désir de s’exprimer librement. Nous avons tout simplement choisi la voie qui s’imposait à nous », expliquent-ils.

© Synchrodogs

5. Katrine Estrup

Durant 8 ans, Katrine Estrup, une photographe de 27 ans installée à Copenhague, a documenté la vie conjugale de Robert et Sussi, sa brebis. Relationsheep, c’est l’histoire d’un homme bon, et de sa douce fiancée. Un récit aussi insolite que le couple.

© Katrine Estrup

Image d’ouverture © Xiangyu Liu