Focus sur les trois découvertes préférées des lecteurs, présentées en août 2019 sur le site de Fisheye : Taboob, Sébastien Leban et Charlotte Lapalus.

1. Taboob, un projet créé par Jasper Declercq et Noortje Palmers

« Nous ne tolérons pas la nudité sur Instagram. Cela inclut : les photos, les vidéos et les créations numériques montrant des relations sexuelles, des parties génitales (…) ou encore des tétons féminins ». Le règlement du réseau social dédié à l’image ne laisse aucune place au doute. Mais que représente un téton ? Pourquoi les clichés de femmes qui allaitent, et les corps nus des peintures et sculptures demeurent-ils autorisés ? Est-ce à cause d’une sexualisation à outrance ? Autant d’interrogations qui ont fasciné Jasper Declercq et Noortje Palmers, les deux créateurs de Taboob, un projet photographique redonnant une place d’honneur aux seins.

© Taboob

2. Sébastien Leban

Sébastien Leban s’est rendu à Tangier, une île située dans l’État de Virginie, aux États-Unis, et touchée par le réchauffement climatique. Dans Tangier, l’île perdue, le photographe français documente le quotidien de ses habitants, supporters de Donald Trump et climatosceptiques, courant, sans le savoir, à leur perte.

© Sébastien Leban

3. Charlotte Lapalus

Si Charlotte Lapalus réalise des commandes pour la mode, elle n’aime pas s’enfermer dans une case. « J’aime photographier tout ce qui me touche : la réflexion d’une lumière sur un flacon de parfum, le corps d’une femme, la spontanéité d’un enfant, l’immensité d’un paysage… » explique-t-elle. Influencée par ses souvenirs et ses sens, Charlotte Lapalus construit ses images avec délicatesse et bienveillance.

 

© Charlotte Lapalus

Image d’ouverture © Taboob