Sujets insolites ou tendances, faites un break avec notre curiosité de la semaine. Dans Urban Tetris, Mariyan Atanasov, installé à Sofia en Bulgarie, associe l’architecture à son loisir favori : les jeux vidéo.

Vous pensez être imbattable à Tetris ? Vous pouvez dès à présent ranger votre Game Boy. Fisheye a repéré le champion hors catégorie de ce passe-temps créé dans les années 80. Designer de profession, Mariyan Atanasov imagine dans Urban Tetris, un véritable terrain de jeu. Les éléments clés ? Des immeubles. « Lors d’une journée ennuyeuse de photographie de rue dans les anciens quartiers de Sofia, en Bulgarie, j’ai repensé à une vidéo d’architecture en 3D. Et j’ai eu un déclic », explique le photographe. De retour à son domicile, l’artiste s’empare de ses clichés de bâtiments vétustes. Puis, un gros travail de post-production s’en suit. Il gomme les arbres, les fils électriques, et autres accrocs visuels. Seul l’immeuble décomposé demeure dans la création finale.

« Je suis un grand fan de jeux vidéo, mais aujourd’hui, il m’est très difficile de trouver du temps libre pour jouer », raconte avec nostalgie Mariyan Atanasov. Urban Tetris pallie son manque. Les Tétriminos – les pièces Tetris – se transforment en morceaux d’immeubles. « J’y vois des personnes vivant dans une sorte de boxes avec des destins, des rêves différents », métaphorise l’artiste minimaliste. Son autre domaine de prédilection ? L’architecture. En la réinventant, à l’image d’un jeu vintage, il révolutionne la discipline. En résulte un objet imaginaire et modifiable à l’infini. Un projet qui plaira aux grands enfants.

Découvrez le travail complet de Mariyan Atanasov sur son compte Instagram.

© Mariyan Atanasov