Sujets insolites ou tendance, faites un break avec notre curiosité de la semaine. Spécialiste de la photographie à l’iPhone, Dina Alfasi capture chaque jour à leur insu les passagers qui partagent ses transports.

D’origine israélienne, Dina Alfasi est photographe et ingénieure. Adepte de la photographie à l’iPhone, elle a été lauréate du concours Apple « Shot on iPhone » en février 2019, avec un portrait poétique. « Je capture le monde à la recherche d’instants humains, qui suscitent une émotion sans avoir recours aux mots », confie-t-elle. Dina Alfasi passe deux heures chaque jour dans les transports, pour se rendre à son travail. Une navette quotidienne qu’elle a pris l’habitude de tourner en balade artistique. « Je me suis mise à prendre des photos pour passer le temps… Et puis, petit à petit, j’ai réalisé que ces trains devenaient des studios mobiles, bien éclairés, et remplis de sujets passionnants », raconte la photographe.

Jeunes et moins jeunes, les modèles de Dina Alfasi donnent à voir la diversité d’Israël. De toutes origines, les voyageurs semblent pourtant se ressembler. Songeurs, ils regardent par la vitre le paysage défiler, laissant leurs pensées vagabonder loin du wagon. « Plus je les photographiais, plus je réalisais que j’immortalisais des instants authentiques, importants », précise l’auteure.

Discrète, elle shoote ces passagers en cachette. « Avec l’expérience, j’ai appris à réaliser mes images sans attirer l’attention, le résultat est plus naturel », ajoute-t-elle. Si les clichés évoquent un décor banal, connu de tous, les expressions des passants invitent l’imaginaire dans l’ordinaire. « Mon travail est la preuve qu’en observant simplement notre environnement, on peut déceler la magie qui se cache dans le quotidien », conclut Dina Alfasi. Une série pétillante, qui renouvelle notre vision des transports.

© Dina Alfasi