Alessio, alias Nsiries, et Fanny Schlichter, nos coups de cœur #307 laissent parler leurs émotions. Si le premier explore son monde intérieur, la seconde préfère capturer son environnement.

Nsiries

Étudiant en droit, Alessio, alias nsiries, s’est tourné vers l’art en quête d’une thérapie. Pour cet auteur de 25 ans, la photographie est une manière d’exprimer ses émotions, de canaliser sa créativité. « Je me considère amateur, et je ne photographie que pour l’amour de l’art. Ce ressenti pourrait bien disparaître si j’en faisais mon métier », précise-t-il. Fasciné par les visages cachés ou voilés, l’artiste joue avec les notions d’abstraction, de surréalisme et de poésie pour réaliser des portraits anonymes. À travers des collages, des montages, ou simplement des détails placés judicieusement, le photographe instaure un certain mystère. « Le contraste entre le visible et l’invisible génère toujours un intérêt de la part du regardeur. Un sentiment qui ouvre les portes de notre imagination, désoriente notre bon sens et fait apparaître ces choses qui étaient pourtant toujours présentes », poursuit Alessio. Avec tendresse, l’artiste explore son univers intime, et le connecte à son environnement.

© Nsiries

Fanny Schlichter

Fanny Schlichter, 35 ans, est une photographe indépendante installée à Paris. C’est grâce à un groupe d’amis qu’elle découvre le 8e art, et commence à pratiquer rapidement – d’abord avec des boîtiers jetables, puis à l’argentique, avant de se tourner vers le numérique. « Mon approche photographique est aujourd’hui très personnelle. Je fonctionne beaucoup à l’instinct. Je préfère me laisser guider par mes émotions plutôt que de réfléchir concrètement à un sujet », précise-t-elle. Mode, street photography, nature morte, photojournalisme… Fanny Schlichter est sur tous les fronts et réalise une œuvre complexe, inspirée par les travaux de Collier Schorr, Gregory Halpern, ou encore Alec Soth. « Les thèmes que j’aborde varient en fonction de ma propre évolution personnelle. Depuis un an, je m’intéresse aux manifestations, car mon engagement politique est devenu de plus en plus fort », confie l’auteure. De la mise en scène à l’action brute, ses œuvres, composées avec soin, transcendent l’instant et deviennent des tableaux du monde moderne.

© Fanny Schlichter

Image d’ouverture : © Fanny Schlichter