Nos deux photographes coups de cœur #284 capturent tous deux les États-Unis. Marion Dos Santos compose un journal visuel le long de la highway 1, tandis que Philippe Vitry cherche à représenter l’essence même du pays.

Marion Dos Santos

Journaliste de formation, Marion Dos Santos s’est tournée vers la photographie il y a deux ans, en autodidacte. « J’ai récupéré le vieux Canon AE1 de mon père au grenier, et depuis, il ne me quitte plus. J’aime le grain et le temps que demande l’argentique », précise-t-elle. Passionnée par l’écriture et les récits, l’artiste photographie son quotidien, ses voyages, ses évasions. People along the road se lit comme un journal de bord, construit le long de la highway 1 en Californie. « Je suis particulièrement touchée par l’ordinaire, les lumières, les couleurs, et les détails… En un instant, tout est figé, et tout peut être possible – à nous d’imaginer les odeurs, la chaleur, les bruits et tout ce qui se joue avant et après le déclencheur », explique la photographe. Scènes insolites et rencontres éphémères se multiplient au fil de la série, et nous emportent en plein cœur de l’État ensoleillé.

© Marion Dos Santos

Philippe Vitry

« L’appareil photo me donne envie de sortir, d’explorer une ville, de provoquer des rencontres. C’est comme si l’objet était devenu une raison en soi de s’aventurer n’importe où, en espérant trouver un détail intriguant, une image qui sort de l’ordinaire », confie Philippe Vitry, 30 ans. Passionné par les arts, l’auteur est tombé amoureux de la photographie à quinze ans. Depuis, elle ne cesse de l’accompagner – dans son parcours professionnel comme dans ses voyages. C’est au cours d’un périple en Californie qu’est née la série The lonely state. « Je me suis retrouvé nez à nez avec deux bagnoles vintages typiquement américaines. J’ai eu l’impression d’avoir saisi un truc super fort, un petit trésor qui pouvait symboliser tout un pays », précise-t-il. Ces voitures rouillées, cabossées aux multiples facettes – représentent-elles les vestiges d’un American Dream fantasmé ? Ou un désir de liberté concrétisé par un road trip ? « Il y a une vraie mythologie de l’automobile qui reste à explorer ! », s’enthousiasme le photographe. Dialoguant avec des paysages désertiques et des diners vides, les carrosseries font le portrait d’une Amérique aussi mystérieuse que fanée.

© Philippe Vitry

Image d’ouverture : © Philippe Vitry