Nos coups de cœur de la semaine ? Youness Miloudi et Kyndrei, deux jeunes hommes qui cultivent une passion pour le 8ᵉ art.

Youness Miloudi

Photographe documentaire et social, Youness Miloudi a choisi l’image pour retranscrire sa vision de l’humanité. Ses images deviennent des clichés anthropologiques, tournés vers l’autre, vers l’homme dans son élément socioculturel. À travers The Iranians, il dépeint une civilisation qu’il ne connaît que trop peu. Ses sujets favoris ? Les jeunes « Tout a commencé par la rencontre d’un jeune couple iranien. Une rencontre tellement forte que j’ai décidé de répondre à leur invitation. Quelques semaines plus tard, j’embarquais en direction de Téhéran. », confie-t-il.  « Pendant longtemps, l’Iran a été considéré comme un pays isolé, souvent mal représenté à cause de ces positions religieuses et ces relations géopolitiques, mais qu’en est-il de la société iranienne et de son évolution dans le monde contemporain ? »

© Youness Miloudi

Kyndrei

Kyndrei, 21 ans, est un photographe installé en Toscane, en Italie. « J’ai grandi en pleine nature, ma plus grande source d’inspiration. J’ai noué un lien très fort avec l’environnement depuis que j’ai commencé la photographie », annonce le jeune homme.Son boîtier à la main, il éprouve la même sensation que lorsqu’il regarde une toile blanche : « Je me sens tellement inspiré : j’ai le sentiment de pouvoir créer tout ce que je veux. Et puis parfois, je perds toute mon inspiration… J’essaie de me concentrer sur les expériences positives. Après tout, ce sont les erreurs qui me font grandir, surtout en matière de photographie. » Mises en scène ou images conceptuelles, le Tumblr de Kyndrei compose un univers parallèle qu’il nomme le « Freecloud Realm » (le « royaume sans nuage »). « J’ai créé ce royaume pour échapper à la réalité, et j’invite tous ceux qui en ressentent le besoin à faire de même. »

© Kyndrei