Cette semaine, nous vous présentons le travail de deux lecteurs. Le premier pratique la photographie aérienne, le second la photo de rue. Deux visions de la réalité, deux coups de cœur.

Andre Elliott

Pour Andre Elliott, artiste de 23 ans basé en Californie, il est impossible de comprendre la réalité sans perspective. C’est pour cette raison , entre autres, qu’il pratique la photographie aérienne. « La photographie me permet de ralentir et d’être vraiment attentif au monde. Prendre le temps de contempler et apprécier l’environnement mène à une meilleure compréhension du monde », résume le photographe contemplatif.

© Andre Elliott

Simon Péret 

« Citadin, je passe quasiment tout mon temps en ville, c’est l’environnement dans lequel j’ai grandi et j’ai toujours aimé l’explorer comme un labyrinthe », explique Simon Péret, 31 ans, basé à Clermont-Ferrand. Informaticien de formation, son métier l’a conduit à explorer la ville. Une exploration qu’il poursuit en documentant son environnement. Son objectif ? « Isoler un morceau de la réalité et montrer un fragment de la ville ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

© Simon Péret