Cette semaine, la rédaction vous propose le travail de deux de nos lecteurs. Antoni Lallican nous embarque dans la Sleeper Class, en Inde ; et Maela Ohana nous livre ses Portraits botaniques. Voici donc les coups de cœur de la semaine.

Antoni Lallican

« Voyageant seul, j’essaye de m’immerger au maximum au sein des pays que je traverse et des populations que je rencontre, afin d’avoir un regard le plus objectif possible sur les expériences que je vis », confie Antoni Lallican, auteur de la série Sleeper Class. Nous voilà au cœur de la classe intermédiaire basse des trains indiens, à observer des voyageurs aux traditions et religions différentes, forcés de cohabiter durant plusieurs heures. Une fenêtre sur un monde complexe où le système de caste est loin d’être aboli.
Plus de photos de la série Sleeper Class ici.

© Antoni Lallican

Maela Ohana

« J’aime la façon dont la photographie me rapproche de l’environnement qui m’entoure. Elle me motive à sortir, à garder un œil sur les changements qui se produisent dans le paysage écologique et à chercher de plus près des détails visuellement fascinants. Avoir un appareil photo, c’est presque comme avoir un chien. Je me sens coupable, si je ne l’emmène pas faire une promenade au moins une fois par jour ! »

Les plantes ont toujours inspiré la jeune photographe française basée à Montréal, Meala. Avec Night Shade, elle propose une collection de « portraits botaniques », réalisés au Canada, au Mexique et en Inde et évoque le caractère imprévisible des relations entre les plantes et leur environnement.

© Maela Ohana