Cette semaine, nos coups de cœur sont deux lecteurs français : Vincent Montibus qui capture la beauté singulière de la capitale, et Nicolas Fatous qui partage avec nous ses clichés de voyage.

Vincent Montibus

Vincent Montibus, 40 ans, travaille dans Paris intra-muros, un terrain de jeux idéal pour ce photographe de rue qui pratique au quotidien. « Par ma photographie, j’essaye de capter des instants de vie, des situations, des gestes qui échappent la plupart du temps aux gens. Je travaille principalement en couleur avec une inspiration plutôt anglo-saxonne », précise Vincent. Avec lui, nul besoin de se « cacher », il saura vous trouver.

© Vincent Montibus

Nicolas Fatous

Nicolas Fatous, 23 ans, a grandi dans une famille de photographes. Il avait 8 ans lorsqu’il a reçu son premier boîtier. « Je n’ai cessé de m’en servir pour documenter la vie des personnes dont je croisais la route », se souvient-il. C’est en tant qu’ingénieur qu’il réalise ses premières commandes de reportages et de portraits. Aujourd’hui, son activité de photographe s’est intensifiée et a pris le pas sur son métier initial. À travers sa série Fuerteventura, l’aridité du silence, réalisée en 2015, il se questionne : pourquoi suivre un chemin tout tracé quand on peut vivre de sa passion ?

© Nicolas Fatous