Aujourd’hui, la rédaction vous présente le travail de deux lecteurs français. D’abord, Eglantine Lavogez et sa photographie minimaliste et urbaine. Enfin, on part en voyage avec Louis Didaux qui s’inspire du cinéma.

Eglantine Lavogez 

La photo pour Eglantine ? « Un merveilleux moyen de ne presque jamais s’ennuyer ». Attirée par l’aspect graphique des objets qui l’entourent, sa photographie est un « mélange de formes et d’ombres ». Ses images épurées et minimalistes laissent apparaître un nouvel objet. 

© Eglantine Lavogez
© Eglantine Lavogez
© Eglantine Lavogez
© Eglantine Lavogez

© Eglantine Lavogez

Louis Didaux

Louis Didaux est jeune vidéaste qui a découvert la photographie avec le cinéma. « J’ai toujours vénéré les directeurs de la photographie avant les réalisateurs. Mes photographes préférés ? Harris Savides, Emmanuel Lubezki ou encore Roger Deakins. » C’est durant des tournages – en France et en Espagne – qu’il capture cette belle lumière de fin de journée. 

© Louis Didaux