INSTINCT

Actualités

Samuel Fosso, Dr Jekyll & Mister Hyde

L’artiste franco-camerounais, figure majeure du continent africain, a les honneurs de la Maison européenne de la photographie qui lui consacre une rétrospective, du 10 novembre au 13 mars 2022. L’occasion pour l’écrivain et critique d’art Simon Njami de lui tirer le portrait.

Tous des mèmes Quand les smartphones racontent leur ruée vers l’or, en AR

En quête de nouvelles formes narratives, le photojournaliste Karim Ben Khelifa a développé Seven Grams : une application mobile en réalité augmentée (AR) décortiquant les dimensions humaines, commerciales et politiques cacées derrère la fabrication de nos téléphones.

Mohamed Bourouissa, poétique du politique

Le photographe Mohamed Bourouissa développe depuis plusieurs années des travaux dont la résonance n’en finit pas d’interroger le fonctionnement de notre société. Un questionnement central entamé avec sa série Périphérique, présentée actuellement au festival Fictions documentaires, à Carcassonne.

Portfolio et histoires

Cauchemars européens, Christian Lutz

« Plus qu’un travail sur la montée des populismes, c’est un cauchemar européen qu’a vécu et documenté le photographe suisse Christian Lutz durant près de sept ans. L’effroi a saisi l’auteur une nuit. Puis, la nécessité d’agir. « Il me fallait enlever ces tracts nauséabonds en bas de chez moi », se souvient- il. Il a ensuite posé ses bagages au sein de municipalités dont les suffrages étaient inquiétants ; soit en Suisse, en France, au Royaume-Uni, en Hongrie, au Danemark, en Pologne, en Espagne, en Italie, en Allemagne, en Autriche et au Pays- Bas. Une préoccupation cristallisée sur des territoires agités et en souffrance. »

Short stories

« Au coeur d’un Chinatown bondé, un mannequin fait chavirer l’absurde dans le monde ordinaire à l’aide d’un poisson, alors que, contrastant avec un ciel azur, un homme mystérieux tape dans l’oeil d’un pare-brise. Au milieu d’une rue déserte, éclairée par des néons à la lumière vacillante, une femme joue avec le feu, une allumette entre les lèvres. Allongés sur un lit défait, éclairés par les lueurs d’un soleil matinal, deux amoureux tentent de repousser l’heure de l’éveil. Dans un autre appartement, un couple âgé partage un baiser, les portraits du Christ accrochés aux murs les observant avec attention… Les images de la photographe et réalisatrice française Lou Escobar se lisent comme des fragments d’histoires, des miettes de récits qui laissent au spectateur le soin de construire, de son plein gré, un univers à part. »

Nids d’espions, Marta Bogdanska

« Des lézards nucléaires, des écureuils arrêtés en Iran, des pigeons détenus en Inde, un dauphin stoppé dans les eaux libanaises, ou encore un cygne non identifié en Égypte… Depuis des décennies, les animaux sont utilisés comme des outils par les humains – des espions capables d’infiltrer les camps adverses et d’en rapporter des informations cruciales. Ces découvertes ont passionné Marta Bogdańska, photographe militante antispéciste – courant qui récuse toute idée de hiérarchie entre les êtres vivants. Dans Shifters, véritable compilation de 750 pages, elle retrace la longue et complexe histoire entre hommes et animaux, et dénonce notre cruauté manifeste. »

Les grillons ouvrent la voix, Laurence Kubski

« En Chine, au croisement d’une rue, sur les marchés locaux, dans la foule ou à l’abri des regards, vous n’avez qu’à tendre l’oreille pour entendre une curieuse chanson. Une musique étincelante accompagnant tous les gestes du quotidien. Un cricri aigu qui pulse le tempo des chaleurs estivales. Cet hymne – presque national – n’est nul autre que la stridulation du grillon. »

Famille Hors cadre

« Les liens du sang, mais pas seulement. Clémence et Marc Elman partagent une conviction : l’art, et notamment la photographie, sont nécessaires à la vie. Elle a 29 ans, et lui 89. Elle est diplômée depuis 2020 de l’École nationale supérieure de la Photographie à Arles, et lui, retraité, a autrefois pratiqué en amateur. »

Alchimie paradoxale, Tamaki Yoshida

« Cerfs, biches, ours, corbeaux… Les animaux hantent les photographies crépusculaires à la beauté magnétique de Tamaki Yoshida. Le monde que nous donne à voir la photographe japonaise actuellement exposée à Kyotographie, dans la partie KG+ Select dédiée à la photographie émergente qui vient de lui décerner son grand prix, traduit tout le paradoxe que laisse deviner son titre Negative Ecology. Les altérations subies par ses images composent un monde profondément dégradé, abîmé, en souffrance, et en même temps empreint d’une poésie dont on a du mal à s’extraire.»

Agenda

Planches de contact

En établissant une relation inédite entre photographie et bande dessinée, Vincent Burgeon – photographe, graphiste et illustrateur – associe 8e et 9e arts pour concevoir Photographix, une nouvelle histoire de la photographie aussi stimulante qu’instructive. Une initiative atypique et ludique menée à bien sans se mélanger les pinceaux.

Diallo brise les chaînes du regard

L’artiste franco-sénégalaise revient avec de nouvelles oeuvres, photographies et collages, qui poursuivent son engagement pour « défendre l’éminence de l’esprit et de l’âme de la femme noire ». Elle sera exposée à la Fisheye Gallery et à la foire AKAA. L’historien et documentaliste Pascal Blanchard analyse le travail de la photographe dans un texte inédit.