Manifeste : Elles, photographes

 

Sarah Moon, le succès au féminin

Photographe connue et reconnue par ses pairs, véritable institution de la photographie de mode, Sarah Moon revient sur ses débuts dans un milieu pourtant très masculin.

Les acteurs de la photo se positionnent

Nous avons interrogé un certain nombre d’acteurs du milieu de la photo pour leur demander leur point de vue sur la visibilité des femmes photographes. Nous leur avons posé trois questions. Pensez-vous qu’à talent et compétences égaux, les femmes et les hommes photographes ont aujourd’hui les mêmes chances de voir leur travail reconnu ? Pensez-vous que l’exposition du travail des femmes photographes soit à la mesure de leur production ? Pensez-vous qu’il soit nécessaire d’être attentif à la question du genre de l’artiste dans les expositions, les festivals et les publications, les bourses et commissions d’achats photo ? Nous vous livrons les extraits les plus significatifs de leurs réponses.

Prix photo : girls only ?

À l’international comme en France, des prix spécifiques ont été conçus pour pallier le manque de visibilité des femmes photographes. Mais ce que certaines considèrent comme un tremplin est vécu par d’autres comme une discrimination.

Photojournalisme, une histoire à réécrire au féminin

L’histoire du photojournalisme, et particulièrement du reportage de guerre, est souvent racontée au masculin. Les figures emblématiques de cette saga affichent leur virilité avec ostentation, comme des aventuriers issus de films hollywoodiens. Pourtant, en fouillant un peu, on trouve de nombreuses femmes ayant couvert les grands conflits du siècle, et ce dés la Première Guerre mondiale.

Banques d’images, le pouvoir des clichés

Les banques d’images, vraies mines de l’illustration low cost, inondent tous les jours un peu plus notre paysage visuel. Mais pour vendre en masse, mieux vaut faire dans les stéréotypes. Et ce, au détriment de la représentation de la femme. On a tapé quelques mots-clés dans la barre de recherche de ces banques d’images, en compagnie de Magali Courouge, iconographe pour le magazine Causette, et Laetitia Guillemin, membre de l’Association nationale des iconographes.

Femina ou la réappropriation des modèles

Avec la monté du féminisme dans les années 1960, la position des femmes dans le milieu de l’art va évoluer considérablement. L’expression artistique devient le fer de lance d’une lutte (politique et) symbolique qui passe par le renversement des stéréotypes sociaux et la réappropriation du corps féminin. À partir des années 1980, leurs recherches se déplacent vers une relecture ironique des modèles et des canons historiques. Elles imposent à leur tour leur vision de l’histoire et remettent en perspective la société contemporaine.

Visibles, légitimes et reconnues : les trois défis des femmes photographe»s

« Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les domaines artistiques qui prônent la liberté, la créativité, et se veulent progressistes du point de vue des moeurs sont paradoxalement  souvent des domaines où il est particulièrement difficile pour les femmes d’être reconnues. Celles-ci se sentent d’autant plus leurrées qu’elles adhèrent à ces idéaux non traditionnels », nous dit la sociologue Catherine Marry.

Témoignages autour du sexisme

« Dans le cadre de votre profession, avez-vous déjà été victime de sexisme ? » Parce qu’il n’était pas possible d’écrire un numéro dédié aux femmes sans leur donner la parole, la rédaction a lancé un appel à témoins. Tous les récits présentés ici sont anonymes et rapportés tels qu’ils nous ont été confiés. Quelques modifications ont pu être apportées, des détails pouvant dévoiler l’identité de leurs auteures.

« Le regard masculin est le regard par défaut, une sorte de norme culturelle »

Existe-t-il un regard féminin ? Le genre est-il à l’origine d’une norme photographique ? Déconstruction des stéréotypes avec Abigail Solomon-Godeau, historienne de l’art, critique et commissaire d’exposition.

Féminisme : une nouvelle vague surfe sur Instagram

Elles sont libres, anticonformistes et comptabilisent des milliers d’abonnés. Il y a sur Instagram toute une génération d’artistes qui prônent l’acceptation de soi. Elles font de leur corps et de celui des femmes qu’elles photographient un message. Nées avec l’émergence des réseaux sociaux, ces jeunes photographes sont peut-être à l’origine du nouvelle vague du féminisme.