Amoureuse de la photographie autant que de la vidéo, Sam Cannon réalise des gifs pour ne pas avoir à choisir entre ses deux passions.

Photographie ou vidéo ? C’est le dilemme de Sam Cannon pendant ses études d’art à New York. Les images fixes l’ennuient et la réalisation de films ne l’attire pas non plus: elle opte alors pour les GIFS. « J’avais envie d’explorer cet entre-deux, même si le format .gif est contraignant: j’aime bien relever ce genre de défis », explique la jeune artiste à Fisheye .

© Sam Cannon

Viraux, les GIFS sont aussi propices au partage sur les réseaux sociaux. « Je n’aurai jamais pu en espérer autant en réalisant des vidéos. Les GIFS sont une très bonne manière de faire découvrir mon travail au grand public », reconnait Sam. Une reconnaissance méritée car la réalisation d’un GIF de 7 secondes demande un travail colossal. Sur Photoshop elle doit en effet retoucher chacune des images pour réaliser l’animation, soit 24 par seconde et 168 au total.

© Sam Cannon

Ses portraits « mutants » et son univers si particulier sont mis en valeur par le caractère répétitif des animations. « J’ai l’impression que si ces images avaient été fixes, elles auraient été un petit peu trop facile à digérer. Grâce au mouvement, les images deviennent un peu plus réelles, un peu plus effrayantes, un peu moins belles. »

© Sam Cannon
© Sam Cannon
© Sam Cannon
© Sam Cannon
© Sam Cannon

En (sa)voir plus

→ Son site web

→ Son Tumblr