Pour déjouer toute nostalgie, Frank Horvat choisit la couleur pour photographier New York. Dans New York Up&Down, il décrit l’attraction irrésistible de la ville-monde, son exubérance, et sa vérité. Le lien entre le photographe et cette immense ville ? Ces nombreux inconnus croisés au hasard des stations de métro et des rues de Manhattan. Il ne parle pas avec eux, il les photographie à la volée, immobilisés, encadrés. Ces protagonistes anonymes apparaissent soudés au réel, ce sont des figurants consentants. « Je voulais de l’inédit, c’est pourquoi j’ai préféré les mauvaises saisons, l’hiver ou l’été, quand il faisait trop froid, ou trop chaud. Il fallait que cela soit inconfortable, il ne se passe rien un matin de printemps radieux », confie l’artiste. Une bribe du travail titanesque de Franck Horvat, pleine d’instantanéité.

© Franck Horvat

In camera galerie – 21 rue Las Cases, 75007 Paris