Sandrine Elberg dévoile un monde en noir et blanc à la fois gigantesque et infini, où la moindre poussière minérale et astrale adopte l’apparence d’une lune ou d’une exoplanète. Cet imaginaire inspiré du monde astronomique et scientifique, nous fait voyager au-delà du système solaire et aux confins des galaxies. Ainsi, Sandrine Elberg propose des photographies qui activent notre capacité de projection, de rêverie et de spéculation, tout en interrogeant la réalité scientifique et technique de la photographie. À l’instar des films de Georges Méliès comme le Voyage dans la lune (1902), qui sont une source d’inspiration pour l’artiste, Sandrine Elberg combine, dans le contemporain de temps troublés, la représentation d’espaces imaginaires, de territoires reculés dans l’espace-temps, là où la science tend un miroir à l’âme.

© Sandrine Elberg

Galerie Héloïse – 37 rue Dunois, 75013 Paris