L’exposition Déplacements. La diaspora yéménite propose de plonger dans l’œuvre de deux photographes et artistes visuelles d’origine yéménite.  Le contexte ? Celui des mouvements de population liés aux conflits qui ont marqué l’histoire récente du Yémen, loin de son passé glorieux, lorsqu’il était l’un des plus grands centres de civilisation du Moyen-Orient. Les travaux de Shaima al Tamimi et de Thana Faroq abordent des questions universelles liées à la notion de déplacement. Ils interrogent les dimensions sociales, identitaires et culturelles qui demeurent, malgré la distance, ainsi que le lien entre l’identité, la liberté et les limites qui leur sont imposées. « Nous sommes heureux de présenter les travaux de deux femmes photographes, qui représentent la voix d’une nouvelle génération d’artistes de la péninsule arabe, et plus particulièrement du Yemen, un territoire peu connu en Espagne », souligne Pedro Martinez-Avial, directeur de la Casa Arabe. Un événement organisé dans le cadre du festival PHotoESPAÑA.

© Shaima Al Tamimi