Né à Paris en 1910 d’un père russe et d’une mère lituanienne, Willy Ronis a été bercé dans la culture musicale de sa famille, le poussant un temps à vouloir en faire son métier. Si le destin en a décidé autrement et que la photographie a croisé le chemin de l’artiste, ses images offrent au regardeur une musicalité évidente. Mélodie d’humains en marche, en ronde dansante ou dans le feu de la joie… L’œuvre de Willy Ronis a le don de véhiculer un sentiment d’unité avec le reste de la société. « Il y a dans mes photographies un amour de la femme, un amour des enfants, de ceux qui travaillent… Tout ce que j’aime. Je montre ce qu’il faut préserver », confiait le photographe. À l’occasion de cette exposition au Musée du Pont-Aven, des planches contacts et « vintages » – exposés notamment au MoMA en 1951 – seront présentés en exclusivité.

© Willy Ronis