Attiré par les lieux de rencontres et les atmosphères métissées, Luc Choquer se passionne pour les périodes de transition. Dès lors, dresser le portrait d’Istanbul en portant un regard attentif et sensible sur les femmes de la ville s’est révélé une aventure fascinante. Car cette cité est à la confluence de cultures parfois concurrentes et conflictuelles. Première République laïque en terre d’islam, la ville fut aussi la capitale du premier empire chrétien, devenue ensuite la capitale et le phare du monde musulman.

Le 20 janvier, à partir de 19h30, le photographe présentera son ouvrage Femmes d’Istanbul à la Galerie Agathe Gaillard. Réservez dès maintenant vos places à l’adresse : elise.durr@wanadoo.fr.

© Luc Choquer