Maureen Drennan

« J’ai toujours travaillé autour de la vulnérabilité mais j’étais une étrangère qui entrait dans la vie des gens. J’étais une outsider qui, grâce à de la confiance et du temps, devenait petit à petit l’une des leurs. Avec Paul, j’étais à ma place mais j’avais le sentiment d’être une outsider. » Démunie face à la dépression de son mari, Maureen Drennan a choisi de le photographier jusqu’à sa guérison.

Image tirée de la série "The sea that surrounds us" / © Maureen Drennan
Image tirée de la série "The sea that surrounds us" / © Maureen Drennan
Image tirée de la série "The sea that surrounds us" / © Maureen Drennan
Image tirée de la série "The sea that surrounds us" / © Maureen Drennan
Image tirée de la série "The sea that surrounds us" / © Maureen Drennan
Image tirée de la série "The sea that surrounds us" / © Maureen Drennan

Adlan Mansri

« La photo, ça m’est venu naturellement sans que je me pose trop la question de ce que je voulais plus tard. » Adlan Mansri, 25 ans, est basé à Berlin. Il s’apprête à partir avec un ami en Corée du Sud et du Nord pour un voyage d’un mois, qui donnera naissance à un reportage. Surtout, Adlan a souhaité partager les photos qu’il a réalisées cet été. Pour Fisheye, il est revenu sur son parcours, à cheval entre photojournalisme et photo lifestyle.

© Adlan Mansri
© Adlan Mansri
© Adlan Mansri

AdeY

« Mon travail a pour but de remettre en question et de développer mes propres convictions. La photographie est ma façon d’exprimer des messages culturels et politiques auxquels je suis confronté dans le quotidien.  »Photographe britannique basé en Suède, AdeY met en scène des hommes et des femmes nus. En jouant avec les corps, il questionne la notion de genre et explore la sexualité.

© AdeY
© AdeY
© AdeY
© AdeY