Dans le cadre du projet « Beyond Creativity », initié par Adobe, Fisheye vous dévoilera au fil des prochains jours les portraits de cinq photographes. Aujourd’hui, découvrez l’univers fantastique, un brin futuriste, de Benoît Lapray. Retrouvez son travail exposé du 31 mai au 6 juin à la Fisheye Gallery.

Initié par le département français d’Adobe, le projet Beyond Creativity vise à mettre en avant le travail de cinq photographes reconnus pour leur créativité, chacun ayant « un pied dans l’art et l’autre dans la création publicitaire », selon la formule de Karen Seror, marketing manager Adobe Stock à Paris. Vincent Bousserez, Léo Caillard, Benoît Lapray, Benjamin Taguemount et Julie de Waroquier ont ainsi été invités à produire des images spécifiques qui « racontent des histoires, font travailler l’imaginaire », et dont la « force narrative » provoque un « renouveau inspirationnel ». Une manière de trouver les nouveaux photographes en accord avec de nouveaux usages. Cette opération menée en partenariat avec le Club des directeurs artistiques donnera lieu à la publication de portfolios et de vidéos sur les réseaux sociaux dans 43 pays, et sera accompagnée d’une conférence au printemps, d’une exposition aux Rencontres d’Arles, et de la publication d’un « livre blanc » et d’un livre d’art.

Benoît Lapray

« Je pense que chaque série d’images peut avoir un réseau de diffusion qui lui est propre, et il faut choisir celui qui est le plus adapté. Chaque réseau est différent : galeries, éditeurs, stock d’images… » Dans ses créations, Benoit Lapray cherche à figer le temps entre pose et instant décisif, ce temps suspendu qui semble guider son travail. Il aime également questionner, y compris en mettant en scène le paradoxe, permettant au spectateur de voir des messages au-delà des visuels, dans un jeu de dialogue qui ne dévoile pas toutes ses clés.

Vidéo réalisée par Igor Geneste
Production : Adobe Stock
Musique : Damien de Medeiros