Aujourd’hui, la rédaction vous présente le travail de deux photographes pratiquant le médium en amateur. D’abord, Jihane Darkaoui et sa photographie noir et blanc. Enfin, on vous propose les errances d’Anargyros Dropalas.

Jihane Darkaoui

Jihane Darkaoui, jeune étudiante en médecine, a choisi Flickr pour exposer son travail. Qu’il s’agisse de portraits ou de photos de rue, c’est en noir et blanc qu’elle documente le monde. Les récits qu’elle raconte sont doux, réalistes et en même temps très poignants. 

© Jihane Darkaoui

Anargyros Drolapas

Anargyros Drolapas étudie la physique et l’informatique. La photo ? L’artiste la pratique depuis avoir visité une exposition de Joseph Koudelka. « Cette exposition était apocalyptique pour moi ». Après la musique et l’écriture, la photographie est devenue son moyen d’expression favori. Ses images résultent de ses errances dans la ville. De quelle manière un photographe peut-il ou doit-il interagir avec son sujet ? Vaste question. Vous trouverez peut-être une réponse  en parcourant sa série Angelus Novus.

© Anargyros Drolapas