Un photographe chinois s’amuse à observer les ressemblances entre corps et nature. Une découverte Fisheye.

À 27 ans, Chong Chen a dans la poche un diplôme de graphisme et ses clichés s’en ressentent. La photo, il s’en sert pour s’exprimer quand les mots ne suffisent pas. Comme après la mort de son père et de son oncle l’an dernier: « je les ai vu décliner et cela m’a beaucoup fait réfléchir au corps. En discutant avec mes amis, j’ai eu l’idée de créer une série qui lie le corps à la nature. », raconte t il à Fisheye.  La série About being lui apparait comme une évidence.

Sur ses images, la hanche d’une jeune fille nue rappelle l’arrête d’une montagne et des jambes élégamment croisées évoquent un tronc tortueux. Les photos qui composent la série sont organisées en diptyque: d’un côté une partie du corps, de l’autre un objet, un animal ou la nature. « Je n’ai pas cherché un arbre qui ressemblait à un corps dans la forêt, j’ai plutôt réfléchi au thème et puisé dans ce qui m’entourait. Il y a beaucoup de façons de relier le corps à son environnement; j’ai simplement utilisé le collage pour exprimer cette ressemblance. »

Image tirée de la série « About being » / © Chong chen
Image tirée de la série « About being » / © Chong chen
Image tirée de la série « About being » / © Chong chen
Image tirée de la série « About being » / © Chong chen
Image tirée de la série « About being » / © Chong chen
Image tirée de la série « About being » / © Chong chen
Image tirée de la série « About being » / © Chong chen
Image tirée de la série « About being » / © Chong chen
Image tirée de la série « About being » / © Chong chen
Image tirée de la série « About being » / © Chong chen

En (sa)voir plus

→ L’intégralité de la série est à retrouver ici