En complément de la rétrospective qui lui est consacrée à la Maison Européenne de la Photographie (MEP), du 15 avril au 14 juin prochain, Harry Gruyaert s’expose aussi dans le métro parisien. Un voyage esthétique tout en couleur.

C’est un écho assez exceptionnel: actuellement exposé à la MEP, le travail du photographe Harry Gruyaert s’affiche aussi dans le métro parisien, dans 16 stations et gares de la RATP. Cette exposition que le réseau offre à ses voyageurs est unique en son genre, puisque c’est un déploiement d’envergure, totalement complémentaire de la rétrospective de la MEP.

Sur les 70 photographies sélectionnées pour l’occasion, 46 sont exclusives aux stations de métro et de RER, spécifiquement agencées pour l’occasion selon des axes thématiques particuliers.

De Luxembourg à Jaurès

Dans six stations de métro et une gare RER, les photographies exposées ont été choisies parmi les séries les plus fameuses de Harry Gruyaert. Surtout, elles sont affichées sur des bâches grands formats accrochées en hauteur.

Station Saint-Michel, sur la ligne 4.

 

Ainsi la Gare de Luxembourg (RER B) a revêtu les couleurs du « Maroc » et les stations Hôtel de Ville (ligne 1), La Chapelle (ligne 2/RER B), Saint-Denis Porte de Paris (ligne 13) celles de la « Belgique ».  Sous le viaduc de la station Jaurès (ligne 2) sont affichés les images hypnotiques de la série « TV shots ». Enfin la série « Rivages » s’expose dans les stations Bir Hakeim (ligne 6) et Saint-Michel (ligne 4).

De Cité à Villiers

Pour finir, durant les 15 premiers jours de la très belle rétrospective de la MEP (du 14 au 28 avril), la RATP a privilégié des compositions sélectionnées parmi les meilleurs clichés du photographe. Elles sont exposées à la place des panneaux publicitaires, en 4×3 mètres sur les quais et 2×1,50 mètres dans les couloirs de correspondance.

Neuf stations sont concernées: Cité (l.4), Montparnasse (l.13), Nation (l.9), Place d’Italie (l.6), République (l.3), Saint-Augustin (l.9), Saint-Lazare (l.2), Saint-Paul (l.1) et Villiers (l.2).

Métro Saint-Augustin, ligne 9.

 

C’est donc un voyage culturel et esthétique à travers la couleur, les teintes et lumières – si caractéristiques des images de Harry Gruyaert – dans lequel pourront évoluer les Parisiens ou voyageurs de passage.